Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

L’absurdisland retrouvée, un nouveau jeu ENA en e-commerce !

Après moult discussions, en version off et monophonique, le généralissime est sorti de la salle « Jupiter », war room de la baronnie des sachants savants, pour nous annoncer un « déconfinement reconfiné ». Il était temps de prendre la décision de lever l’embargo pour les petits commerces devenus, pour certains, vendeurs à la sauvette ! Ils n’en pouvaient plus d’être privé de commercer ! Une « atteinte » à la liberté d’exercer !

C’est certainement une « bonne chose » commercialement parlant car on ne peut pas imaginer que seule la grande surface puisse faire seule la loi de l’offre et de la demande pour répondre aux attentes légitimes des consommateurs !

J’attends avec une certaine impatience de voir comment le respect de la distanciation sera respectée en tenant compte des nouvelles « normes » pour la jauge qui passe à 8 m²au lieu de 4 par client, pour le filtrage à respecter « d’un client sorti pour un client entrant », pour le calcul exercé à l’entrée du magasin afin de respecter la « jauge » ! J’ai bien peur d’être déçu car seul compte le chiffre d’affaires par hôte ou hôtesse de caisse… Les attentes risquent d’être encore plus longues car il n’y aura pas davantage de personnel aux caisses !

Qui donc contrôlera l’application de ces nouvelles normes tant en grande surface que dans le commerce traditionnel ? Qui contrôlera mon coiffeur qui exerce dans 20 m² ?

 

Le robinet ouvert, sans modération, aura une conséquence ultime et obligée : Un troisième reconfinement !

Parmi les autres « aménagements », j’ai retenu une levée d’embargo en plusieurs points :

  • La possibilité de courir, de pédaler jusqu’à 20 bornes dans un laps de temps de 3 h. Les barons de la war room ont grand besoin d’entretenir leur forme physique ! Et pour leur mental  ?  Des « kinder surprise » pour alimenter les neurones !
  • La levée de l’auchweiss à compter du 15 décembre… SI le chiffre plancher fixé des contaminations journalières est atteint (- 5.000 contaminations/jour). Alors les lignes de démarcation tomberont… provisoirement !
  • Le retour dans les lieux de prière à moins de 30 personnes ! Les sachants savants ne sont pas des « fidèles paroissiens» ! Ils ne connaissent les lieux qu’en regardant les émissions du patrimoine animée merveilleusement par Stéphane BERN. Une chapelle avec 30 paroissiens, c’est beaucoup trop ! Une cathédrale avec 30 fidèles, c’est une hérésie ! Et pour Monsieur le Curé, le Ministre des Finances n’a pas ouvert son escarcelle pour compenser l’absence des quêtes ! Il est vrai que dans ce ministère, Dieu y pourvoira !
  • Le couvre-feu réinstauré entre 21 h et 7 h sauf les 24 et 31 décembre… On tombe dans l’absurdité flagrante mais ce « relâchement autorisé » servira de prétexte aux actions envisagées en janvier 2021…  « Vous avez été des fêtards et bien payez maintenant : Vous êtes reconfiné(e)s ! »

Je ne vais pas, encore une fois, mettre la main à la pâte mais pourquoi donc mettre tant d’ardeur à fustiger le monde de la restauration, ce fleuron inscrit au patrimoine mondial, pourquoi donc le mettre à l’index ? Réponse entendue : « C’est le seul endroit clos (nous entrons en période de froidure et de pluie… Adieu la terrasse !) où les personnes ne portent pas de masque ! »

Mais mon bon seigneur, dans les cantines, les restos d’entreprise, le resto de l’Assemblée Nationale, du Sénat, du Palais de Jupiter TOUS ne portent pas le masque car les lieux sont ventilés.

C’est l’image même de l’auberge espagnole où fenêtres et portes sont ouvertes en permanence ! Quand ils viennent déjeuner (pas de service le soir !), ils ne portent pas de masque mais des passe-montagnes, des moufles, des doudounes ! En sortant, ils ont droit au petit bonbon de chez BOIRON OSCILLOCOCCINUM® pour se prémunir du rhume !

Attention à pépé et mémé à Noël… N’oubliez pas ils peuvent être fragiles, alors protégez les ! Je repense à l’image donnée par un certain « Salomon » (sans sa reine de Saba), oui, le professeur Rémi Salomon : « A Noël, il ne faut pas manger avec papy et mamie, on coupe la bûche de Noël en deux et papy et mamie mangent dans la cuisine et nous dans la salle à manger »… Que de délicatesse ! 

Si l’objectif est atteint le 15 décembre, premier palier, vous pourrez franchir les frontières départementales comme pour aller à la montagne par exemple. Sachez que les stations de ski seront « certainement » ouvertes mais pas de remontées mécaniques, pas de restos… Evitez donc ce genre de déplacement, préférez « boire EVIAN, c'est respirer à 3000 m » (pub de 1962) ! Seuls les adeptes du ski de fond, si l’enneigement est présent, pourront s’adonner à leur plaisir mais ils devront porter la musette avec casse-croûte et boisson ! Surtout, praticiens, ne vous cassez pas la tirelire car les hôpitaux des régions alpines affichent « complet » !

Franchement on entre dans la sottise humaine des illuminés au pays des lumières !

L’état voudrait tout régenter mais il ne régente rien car tout est confus : Les mesures contradictoires, les contre-pieds, les calculs approximatifs, les annonces contredites, les jauges avec tare, enfin des tas d’idées aussi sottes que grenues car il veut tout traiter ! A tout faire, on ne fait rien !

J’attends le prochain rendez-vous avec « signé Furax » le 14 décembre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article