Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Ils plient mais ne rompent point !

18 Décembre 2018 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon point de vue, #Gilet Jaune ou la France d'en bas !, #Politique, #Sans fanfaronnades !

Ils plient mais ne rompent point !

Titre d’une fable de Jean de la Fontaine : Le chêne et le roseau !

 

Les ilotiers ? NON ! Ce ne sont pas des flics, des agents de police…. Seulement des G.J qui ont pris l’habitudebonne ou mauvaisede vivre sur des îlots que sont les ronds-points au grand dam du Ministre de l’Intérieur. Ils sont comme le roseau : ils plient (bagages dans certains cas) mais ne rompent pas ! Ce grand moment de solidarité, de convivialité, de complicité, de camaraderie, de discussion, d’écoute n’est pas près d’être oublié ! « Enfin, on se reconnaissait ! On osait se parler ! On n’était plus les délaissés ! » Cette aventure va-t-elle se poursuivre sous d’autres formes ?

 

 

Tout le monde parle du R.I.C ! Le R.I.C (Référendum d’initiative Citoyenne) prend le risque de se transformer en un faux pastis imbuvable, frelaté ! C’est très facile de brandir des mots dans la forme mais très difficile dans le fond ! Les juristes s’arrachent les quelques tifs qui poussent encore sur leur crane d’œuf ! De mes maigres réminiscences de Droit Constitutionnel des années 67/68, la pratique référendaire est encadrée par deux textes : L’article 3 qui en fait une source de la souveraineté populaire par le biais de la représentation NATIONALE et l’article 11 qui en définit l’origine et les contours.

Auriez-vous zappé ? En 2008, il y a dix ans ! Il avait été « lancé » (vite retombé d’ailleurs !) le référendum d’initiative partagée (R.I.P comme ripe tes galoches) !

Il prévoyait l’organisation d’une consultation (ni remboursée par la Sécu, ni par les mutuelles…) si elle recueillait la volonté du cinquième des membres du Parlement et soutenue par un dixième des électeurs INSCRITS sur les listes électorales ! Bla…Bla… car… Jamais mis en œuvre !

 

Dans l’esprit des G.J, le R.I.C serait le seul moyen citoyen de participer à la vie de son pays. Je crois- et ceci n’engage que moi – que la désillusion sera aussi grande que certaines perceptions des « avancées » sociétales du repentant Macron ! Sera-t-il de portée locale, nationale ? Portera-t-il sur un sujet précis et non un fourre-tout de trousse d’écolier ? Quelles seront les limites pour le mettre en œuvre ?

 

Un débat de trois mois dans la précipitation ne va pas calmer les esprits. Que les G.J s’organisent, qu’ils élisent des messagers pour les représenter dans les instances d’un pouvoir soit-il local, départemental, régional, national… Et c’est seulement après, qu’il pourra être envisagé, discuté de l’art et la manière de faire PARTICIPER ACTIVEMENT le citoyen à la vie publique.

 

« Le changement ? C’est maintenant ! » Merci messieurs les communicants, le slogan a fait pschitt et il est éculé aujourd’hui ! Oui, le citoyen aspire à davantage de démocratie mais pas dans le bordel organisé ! Trouver et mettre en place des instances intercalaires ne pourra se faire en si peu de temps ! Ne rêvons pas !

 

Messieurs les politiques, arrêtez de nous prendre pour des enfants de chœur ! Vos litanies ne font plus recettes ! Oui, je le sais, on ne gouverne pas avec des sondages mais aller de Charybde en Scylla n’est pas de bon augure !

 

Pour personne d’ailleurs car d’ici, il n’y a plus de figure de proue ! Elles se sont toutes échouées sur la plage des rêveries en mer du Bengale qui brille de tous ses feux !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article