Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JM DELATTE

Le 25 octobre, j’assistais, par simple curiosité d’un citoyen qui s’intéresse au devenir de son canton, à la première présentation en séance publique du futur S.CO.T de nos deux communautés de communes qui ont transféré cette compétence au Syndicat Mixte Marne Ourcq. En réalité, il s’agissait déjà du second volet car il ne nous a pas été présenté le « rapport du Scot » en lui-même, mais le « PADD » (Projet d’Aménagement de Développement Durables) qui EXPOSE les ORIENTATIONS RETENUES pour l’avenir du territoire ! Faites vos jeux, rien ne va plus !  C’est toujours la même approche : Une poignée de bien-pensants pensent à notre place ! La « réunionite » fonctionne depuis juillet 2011. Mais comme me l’a fait remarquer Monsieur RIGAULT, les partenaires publics (Région IDF, le département, les chambres consulaires) et certaines associations (Union des commerçants…) étaient de la partie suite à mon observation qui portait sur le manque d’ouverture à un panel de citoyen lors des « ateliers thématiques » ! Comme on le dit si bien : « circulez, il n’y a plus rien à voir » !

Les travaux préparatoires, issus d’observations sur le terrain, ont été menés  par la Société d’ingénierie pour l’aménagement -S.I.A-, par Géogram et par A.I.D. Travail remarquable dois-je préciser.

Donc, voici les grandes orientations retenues en septembre / octobre 2012 par vos élus des deux communautés réunis en "conclave". Elles se déclinent en 3 axes.

Axe 1 – Faire de Marne-Ourcq un territoire ATTRACTIF et DYNAMIQUE dans l’ensemble des secteurs d’activités. Il est certain que l’emploi est le point faible de ce territoire. Je n’ai pas voulu intervenir quand le narrateur nous annonçait une perte de 300 emplois entre 2008 et 2010 ! Je rappellerai à Monsieur RIGAULT que rien que les divers PSE de l’entreprise « Quebecor », « Brodard Taupin »,  « Circle Printer’s » totalisent plus de 300 emplois perdus ! Quant au cher projet des EFFANEAUX, il faudra encore attendre l’horizon 2014-2015 SI tout va bien… Si la conjoncture s’améliore… Si le énième montage financier aboutit… Oui, des « couacs », il y en a eus depuis la fameuse « Bonne année 2007 de Monsieur RIGAULT » !

Axe 2 : Favoriser une URBANISATION économe en espace et en déplacements en s’appuyant sur l’armature urbaine?) du territoire. Je ne suis toujours pas intervenu (non par manque de courage mais pour ne pas aggraver mon « image d’emmerdeur public » que je suis déjà)  cependant, je voudrais, malgré tout, expliquer qu’accroître l’urbanisation sous forme de « villages patchwork » quand le territoire ne permet pas d’offrir l’emploi est une grave erreur. Vouloir faire « grandir » les « bourgs » et les villages profondément ruraux (je ne parle même pas des hameaux)  engendre, d’une part, des coûts importants (stations d’épuration, écoles, cantines, périscolaires, équipements sportifs et culturels, infrastructures…) et d’autre part, toutes les formes du « communautarisme » ! C’est la fin de la « communauté villageoise » qui combinait dans un même espace, habitation, travail. De plus, cette « urbanisation » transformera nos bourgs en « cité dortoir » car, ouvrons les yeux, le territoire Marne-Ourcq sera bien incapable d’offrir un travail de proximité à ces nouveaux habitants venus bien souvent des périphéries ! Ce n’est pas une vision « pessimiste » mais réaliste. (La lecture du Chapitre 4 – Diagnostic version 3 est intéressante sur ces sujets). Quant au développement envisagé du « transport collectif », je crois qu’il serait grand temps que nos élus ôtent leurs lunettes noires quand les cars passent ! JAMAIS un comptage exhaustif n’a été réalisé pour mesurer « l’efficacité » ou « l’inefficacité » de ce mode de transport qui coûte si cher à la collectivité ! Rentabilité des lignes ? Dégradations de nos axes de circulation ? De tout ceci, on s’en fout ! Commencerait-on le « clientélisme » des futures élections municipales !

Axe 3 : Valoriser le patrimoine naturel au profit du développement du territoire.

« Faire de la mise en valeur des paysages le VECTEUR de l’IMAGE du territoire »… « Gérer durablement les ressources (lesquelles ? L’agriculture raisonnée ? L’exploitation de nos forêts ? Les gravières ?)  en maîtrisant les risques et les nuisances »

Voici, pour vous éclairer (sans jeu de mot), un extrait lu dans l’état initial de l’environnement de mars 2012 (E.I.E) :

Sous l’égide de la Direction Régionale de l’Environnement (actuelle DREAL), le département s’est doté en 2007 d’un « Guide méthodologique relatif à l’implantation des éoliennes en Seine-et-Marne ». Ce document a été complété en 2009 par un volet paysager (étude Chazelle – mars 2009).

 

Après avoir pris en comptes les contraintes de faisabilités techniques, les contraintes paysagères et environnementales, les risques et les nuisances, ainsi que les servitudes d’utilité publiques, trois « pôles préférentiels de développement de l’éolien de grande hauteur » ont été déterminés.

 

Les zones de potentialité moyennes à fortes se situent majoritairement sur toute la frange est et sud du département (cf. carte ci-dessous).

 

Le territoire du SCOT apparaît, du moins dans sa partie orientale, comme présentant une forte potentialité éolienne.

 

D’ailleurs, l’un des trois « pôles de développement de l’éolien de grande hauteur » y a été défini, englobant  Cocherel, Coulombs-en-Valois, Dhuisy, Germigny-sous-Coulombs, Ocquerre, Tancrou, et Vendrest.

 

La définition de cette zone nécessite cependant d’être pondérée par la définition, au sein de ce périmètre, de « sites patrimoniaux et environnementaux fortement déconseillés pour l’implantation d’éoliennes » (le site Natura 2000 du Bois de Réserves, des Usages et de Montgé, et les églises classées de Coulombs-en-Valois et Vaux-sous-Coulombs) et de « sites sensibles susceptibles de classement (déconseillés pour l’implantation d’éoliennes) avec les vallées du Clignon et de ses affluents à l’Est du périmètre du SCOT.

 

Le reste de ce territoire a été identifié comme étant une « zone de vigilance autour des sites patrimoniaux et environnementaux ».

 

Ainsi, seul le quart nord-est de Germigny-sous-Coulombs semble dépourvu de toute contrainte pour l’implantation d’éoliennes.

 

Quoiqu’il en soit, aucun projet de parc éolien n’est en cours de développement à ce jour.

 

C’était en mars… La réunion publique était le 25 octobre ! Les « choses » avaient évoluées. Je crois, très honnêtement,  que les « rapporteurs » mandatés par le syndicat mixte auraient pu nous avertir que le schéma « éolien » (SRE) avait été approuvé en date du 28/09/2012 !

Encore une fois, la rétention d’information est chose commune et fait établi ! Vous, Monsieur RIGAULT, apprenez à jouer cash et non à louvoyer dans les méandres de nos rivières. Vous y gagneriez !

Qu’ai-je retiré de cette soirée ?

En premier que le nouveau S.CO.T (horizon 2013 à 2030) devra être « compatible » avec le nouveau Schéma Directeur Régional Ile de France 2012 (SDRIF) voté ce jour, le 25 octobre (l’UMP a voté contre, l’UDI s’est abstenue, tout comme le Groupe du Front de Gauche et des Alternatifs). J’ai, à peine, ouvert les premières pages de cet ensemble documentaire très complexe à lire. Suivra-t-on l’ensemble des « généralités » pensées par des bien-pensants ? Y aura-t-il « débat citoyen » comme le laisse entendre le rapport ?

En second, que cette présentation n’était qu’une « bouteille à encre » car trop de thèmes étaient présentés et malgré quelques interventions judicieuses, les « réponses » toutes faites se contentaient d’une « simple formule de politesse » du genre, « circulez, il n’y a plus rien à voir » !

Alors, pourquoi tout ce « tintamarre », tout ce « folklore » - qui n’est pas briard – si ce n’est que de se donner « bonne conscience » car la plupart des points présentés sont actés ! Une séance publique n’est pas la panacée car peu de « citoyen(ne)s étaient présent(e)s. Beaucoup était des « élu(e)s ». Oui, je pense qu’un réel débat citoyen aurait pu être programmé lors des « ateliers ». N’y voyez aucune référence politicienne. Pourquoi « jouer » à guichet fermé et vouloir décider pour NOUS ! Vous fûtes élus mais vous ne disposez pas d'un chèque en blanc !

En dernier, que se passera-t-il entre les mois d’octobre (organisation de 4 ateliers thématiques pour la définition du SCOT et du PADD) et le mois de mars 2013 consacré à la présentation du Document d’Orientation et d’Objectifs (DDO). Y aura-t-il des ateliers où les citoyens seraient conviés à participer ? Alors, j’en doute car le citoyen n’a rien à faire dans « votre » cuisine des anges ! D’ailleurs, notons cette contradiction : « Une réunion publique le 25 octobre après la synthèse des 4 ateliers thématiques »… Où se situe le dialogue ? Les grands axes ont déjà été tracés ! Pourquoi voulez vous que nous prenions et suivions votre route quand vous ne nous laissez que les chemins de randonnées ? A quoi serviront nos annotations, nos réflexions, nos suggestions sur un registre ? A noircir du papier ! Je vous le dis, je n’irai pas noircir votre « livret  de campagne ». Par contre, je m’engage à vous envoyer (en R avec AR) mes réflexions, mes suggestions.

Si vous souhaitez prendre connaissances de l’ensemble des travaux réalisés, consultez le site du « Pays Fertois » en cliquant sur le lien / rubrique SCOT.

Ce n’est pas facile d'essayer de faire une synthèse « objective ». N’oubliez pas que les « décisions » de vos élu(e)s, vous lient pour 20 à 30 ans ! Sont-ce des "devins" ? des "visionnaires" ou de simples missionnaires ?

Je suivrais donc de près les évolutions… En toute impartialité, du moins je l'espère.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article