Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Les bûches se transforment en embûches !

22 Décembre 2013 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #En aparté... Sans appartenance !

mairie-paris1La « bataille de Paris », version 2014, vous est offerte gratuitement en streaming !

Il ne se passe pas une semaine, un jour, une heure sans que les concourants au grand concours de la mairie de Paris changent le scénario original de la version qui se voulait « soft » ! La metteuse en scène en avale son script ! Elle en a ras le bol de tous ces artistes qui veulent à tout prix le second rôle ou un rôle tout court ! Je crois que je devrais parler davantage de « la nuit des longs couteaux » et non de la « Bataille de Paris » !

Vous ne me croyiez pas ? Tenez, voici quelques exemples pris sur le vif, qui ont eu une certaine tendance à écorcher ou à égratigner la cheftaine :

Elle refuse à un certain BEIGBEDER d’être sur une liste après lui avoir demandé d’abandonner le 12ème ! Il a abandonné mais n’a pas été recasé ! Premier couac !

J.L BORLOO entre dans la danse (du scalp ?) pour faire remarquer avec grosse colère qu’il a été trahi ! Quatre candidats UDI sont « absents » des listes !

RACHIDA DATI en remet une couche en précisant que la cheftaine n’est pas assez proche des militants et élu(e)s !

Les conséquences ne se sont pas faites attendre :

Le Sieur (pas de publicité !) BEIGBEDER s’est décidé à voler en solo en créant sa propre patrouille de Paris à la cocarde non définie mais pas celle des couleurs de l’U.M.P ! Il s’est mis en retrait du parti ! Non, pas sa retraite !

Le « fédérateur » BORLOO martèle qu’il peut – peut être, c’est du Borloo - rompre les « accords de Paris » du 5 décembre 2013…

Comme le dirait un général d’armée : « C’est le bordel dans les troupes » !

Quel sens – in fine – peut-on donner à cette campagne parisienne ? Phrases assassines, attitudes déloyales, guérillas des troufions, querelles d’égos, telles sont les ingrédients de la soupe parisienne !

Non, merci, je ne veux pas de ce rata !

Pourvu que cette maladie d’égo ne se transforme pas en épidémie dans les provinces !

Docteur, auriez-vous un vaccin ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article