Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Le petit journal des cantonales 1982

19 Novembre 2010 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Archives 2010 - 2011

Elections partielles des 14 et 21 mars 1982

 

Acte 2 : En l’an 1982, Monsieur Michel LHUILLIER s’est vu prendre du galon ! Le gouvernement de François MITTERRAND l’a nommé Préfet de l’Essonne. Il a, de droit, abandonné son mandat de Conseil Général de notre canton.

 

Les acteurs « nouveaux » sont : Monsieur Marcel PINAULT (ancien conseiller général, ancien maire de Congis…), Monsieur Francis ELU (Un congissois de 9 ans, président de l’ADES – Association pour le développement économique et social), Monsieur le docteur LEVEAU (conseiller municipal de Mary-sur-marne, et déjà Président de l’association française du 3ème âge), Monsieur Pierre MEUTEY (Journaliste économique et spécialiste des problèmes de l’épargne – Il ne travaillait pas pour ‘Lehman Brothers’ et ne vendait pas des ‘subprimes’ !), Monsieur Philippe FRANCOIS (Maire de Coulombs et Président du District et de l’Union des Maires du Canton de LIZY). (J’ai omis de citer Monsieur RAPHANEL candidat du P.C.F)

 

Que lisait-on sur les « professions de foi » des candidats ?

 

Monsieur PINAULT :

 

1)     L’enseignement technique à développer au Gué à Tresmes

2)    Les transports (l’utilisation irrationnelle du car…Aménagement des horaires de trains…)

3)    La voirie (les subventions n’atteignent pas les petites communes…)

 

Monsieur ELU :

 

  • ·         L’enseignement (Il parle déjà d’illettrisme, de regroupement pédagogique…)
  • ·         L’emploi (Le district et la commune de Lizy ont été « aidés » par le CG pour passer à l’acte avecles  lots de la zone d’Ocquerre et l’ex-sucrerie)
  • ·         Utiliser la taxe professionnelle de GDF pour les créations d’emplois…
  • ·         Acheter 2 cars pour améliorer la desserte des gares et les transports scolaires et sportifs…
  • ·         Mettre en œuvre une opération programmée pour l’amélioration de l’habitat
  • ·         Créer un G.A.P.P (Groupement d’aide psychopédagogique)
  • ·         Aider les personnes âgées (Déjà la notion de dépendance ?)

 

Monsieur le docteur LEVEAU :

 

« Je porterai mes efforts pour le mieux être du canton de LIZY :

 

  • Sur la reprise d’activité des zones industrielles et artisanales (L’emploi)
  • Sur l’habitat : logements sociaux
  • Sur une plus large écoute des besoins exprimés par les élus locaux (meilleure orientation des plans d’occupation des sols…)
  • Sur la diminution des charges que le District impose aux communes
  • Sur la SECURITE qui devient de plus en plus précaire
  • Sur la sauvegarde des sites…

 

 

 

Monsieur Pierre MEUTEY (candidat « Union » pour la Seine & Marne) :

 

« Depuis le décès du regretté Conseiller Général Germain GODEBSKI, socialiste de la grande tradition démocrate et tolérante, AUCUNE ACTION SERIEUSE, concrète et EFFICACE n’a été réalisée : Notre canton et ses habitants ont été trahis en permanence. »

Je vous propose quatre tâches concrètes pour vivre et travailler au pays :

 

  • ·         La tranquillité pour nos ainés : Organiser une assistance d’aides soignantes cantonales à DOMICILE pour éviter l’abandon de nos vieillards à l’assistance publique…
  • ·         L’ouverture du canton à de nouveaux emplois (Aller chercher l’emploi avec les dents ?)
  • ·         Une nouvelle confiance pour nos jeunes (ouvrir un bureau d’écoute…)
  • ·         Le respect de nos valeurs traditionnelles (L’écoute active et la réponse intelligente…)

 

Monsieur Philippe  FRANCOIS (candidat de l’opposition nationale et républicaine – investi-lui aussi - par l’U.S.M et le R.P.R…)

 

Le crédo pour cette situation imprévisible se résumera à :

 

  • ·         Seul un candidat du pays, vraiment enraciné peut gagner. Et non un « vacancier » !
  • ·         Seul un élu local à la compétence …
  • ·         Seul un homme de terrain nourri de conviction peut mener une campagne digne, à l’abri des surenchères démagogiques, de la débauche publicitaire indécente et de l’étalage de l’argent venu d’ailleurs… (Qui est-ce ?)
  • ·         Seul un militant soutenu par une grande formation politique nationale peut avoir l’autorité nécessaire pour donner la plénitude à un conseiller général…
  • En un mot : Il faut GAGNER sans thème de campagne !

 

Nota : J’ai, tout particulièrement vécu cette première entre les deux candidats « investis » sous la même bannière. Il y avait le père dit « naturel » (Monsieur Philippe FRANCOIS) qui embarqua un peu tard dans ce scrutin… (Il fallait un R.P.R coûte que coûte !) Et le challenger « apolitique » qui se trouvait des ailes dans ce canton rural ! La suite, vous la connaissez… Au premier tour le challenger devança le père naturel de 189 voix soit 3.38 %. Francis ELU obtint 34 % des suffrages exprimés soit près de 450 voix d’avance !

 

En synthèse :

 

Les thèmes abordés à l’époque étaient déjà l’EMPLOI, la SECURITE, la SOLIDARITE, la VOIRIE et un peu les transports.

 

Au deuxième tour Monsieur Francis ELU est devenu Conseiller Général à la place de Monsieur LHUILLIER.

 

Il cessera sa fonction le 9 mars 1984 suite à l’invalidation du scrutin du 21 mars 1982 qui avait vu Francis ELU l’emporter par 8 voix d’écart.

 

Pierre MEUTEY devint Conseiller Général pour ce mandat raccourci.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article