Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

La ligne "P" comme perdue !

9 Mars 2013 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon coup de gueule

Et ma ligne ? A la diète !

Extrait CRC du 01 mars 2013 

 

 

A la demande de M. FOUCHAULT, M. PIEQUET indique que le Département a émis un avis favorable avec réserves au projet de SDRIF élaboré par la Région. Il précise que le groupe auquel il appartient au sein du Conseil général a voté contre ce projet, qui n'est pas à la hauteur des enjeux pour la Seine-et-Marne, en particulier concernant les équipements structurants et les transports. (NDLR : C’est nouveau car le procès-verbal ne précise pas le motif du vote « contre ») Il remarque que dans ce projet la Seine-et-Marne (NDLR : Celle du Sud ou celle du Nord ?) reste le parent pauvre de l’Île-de-France.

 

Il fait ensuite le point sur deux sujets importants pour notre territoire qui sont évoqués parmi les réserves : l’électrification de la voie ferrée… (Voir autre page les Effaneaux).

 

petit grisM. PIEQUET indique que la SNCF a récemment annoncé que les « petits gris » qui assurent une bonne partie des voyages sur la ligne, seront retirés de la circulation en 2017. (NDLR : Contradictoire avec la délibération de 2011 qui parle de 2015... Je ne l'ai pas lu entre les lignes !)

 

Or, le SDRIF ne prévoyant pas l’électrification de la ligne avant 2024, cela entraînerait la fermeture de la ligne en 2017.(NDLR : AOUT deviendra IN en reprenant du service : Bloquer la ligne… comme à Trilport, il y a quelques années ! Attention l’amnistie n’est pas garantie !)

 

Il remarque que les élus seront probablement appelés à voter des motions en Conseil municipal pour soutenir les actions menées par le Conseil général (NDLR : De tout les membres ou uniquement de ceux de l’opposition ? C’est le « sud » contre le « nord » ! Alors qu’il s’agit d’un même département… Un consensus n’est pas un signe de faiblesse… Non, chacun campe sur ses positions… C’est l’empoignade des élus qui « défendent » chacun leur territoire pour le « bilan du mandat »… La Seine et Marne avance « à reculons »), la Communauté de communes ainsi que M. le Député. Il s’agit en effet d’obtenir du STIF des engagements devenus urgents. (Patron ? J.P HUCHON)

 

NDLR : Sur ce point, je pense que l’on pourrait mieux faire que de se contenter de simples motions qui n’auront rien d’une censure ! L’initiative de « tribunes » dans les journaux locaux, dans les « médias », telle que celle du Maire de Trilport dans le journal « La Marne », aurait plus d’impact sur la population sans, je le reconnais, avoir plus de poids ! Un averti en vaut deux !

 

Il souligne que le projet est très onéreux, de l’ordre de 80 à 100 millions d’euros, mais qu’il est possible de l’affiner (NDLR : Nous sommes en terre de Brie... le terroir du fromage) et d’en réduire le coût. (NDLR : Il ne suffit pas de le dire, il faut proposer un projet. Lequel ?) Il remarque qu’une électrification partielle de la ligne est envisagée jusqu'à Lizy-sur-Ourcq, mais que ce projet serait inacceptable. (NDLR : Par QUI et pour QUI ?)

 

 

Avant de refermer cette page de commentaires, j’ouvre la page des questions :

 

ALORS pourquoi donc dépenser tant d’argent pour cette ligne, qui, d’après les propos anxiogènes rapportés, fermerait en 2017. Par exemple – et non pour l’exemple – je ne citerai que : la Convention de financement des études préliminaires de décembre 2011 N° 2011-0914 (560.000 € dont 448.000 € financés par le STIF) – Travaux permanents sur le tronçon Lizy / Crouy

 

 

 

Ce fameux « mille-feuille »  que vous combattez – si mollement – ne fait qu’accroître la distance à parcourir pour la réalisation d’un objectif !

 

Combien d’intervenants pour établir  SDRIF, SDRE, PLDU, SCOT, PLD, POS… sans compter celles et ceux qui exercent dans les structures « intermédiaires » (où le personnel est en constante augmentation !) et consulaires (CCI, Chambres d’Agriculture et des Métiers…) ?

 

Combien d’ébats et de débats stériles pour accoucher – dans la douleur – d’une orientation qui n’est que celle émise et défendue – bec et ongles - par une poignée d’irascibles politicards ?

 

Combien d’argent dépensé pour en arriver à un « leurre » pour d’aucuns et un « satisfecit » pour d’autres ?

 

Ce sont - et ce seront - toujours les mêmes rengaines sur fond de mélopée et point de salut – encore moins public ! Des catalogues, des illusions de promesses, des engagements de campagne, des tracts distribués dans les gares, des discours, des motions…

 

Je dis STOP aux paroles qui s’envolent, aux slogans « illusoires » :

 

N° 45/février 2013, ILE DE France : « MOBILITES, des idées pour avancer »

Conseil Général : « La Seine et Marne AVANCE… »

 

Ce n’est pas un jeu politique (gauche contre droite ou droite contre gauche), c’est un ENJEU primordial pour le développement économique du NORD Seine et Marnais.

 

Loin d’être un « révolutionnaire », je dis « INDIGNEZ-VOUS » !

 

Ouvrez ce lien - source la CCI de Seine et Marne - pour vous convaincre que le Nord Seine et Marnais demeurera le pays des ploucs ! Nous ne figurons même pas dans la 3ème phase !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article