Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

La guerre du rail n'aura pas lieu !

20 Janvier 2011 , Rédigé par DELATTE JM Publié dans #Mon point de vue

 

Depuis 1973… La bataille du rail a duré 37 ans ! Tous nos élus, fussent-ils conseillers généraux, députés, se sont évertués pour cette ligne, soit pour obtenir son maintien, soit pour obtenir son développement ! La chose est entendue en 2010. Les A.G.C circulent, bon an, mal an, sur un réseau qui a trop souvent été laissé à l’abandon.

locovapeur1 autorail1

 

Un jour, on nous parlait de sa fermeture imminente et son remplacement par des cars… Le lendemain, après avoir livré la « bataille du rail », on nous disait que la ligne allait être maintenue et entretenue en vue de son électrification… à long, très long terme ! Et pourtant, cette fameuse ligne PARIS Est - MEAUX - LIZY - LA FERTE MILON desservait la capitale des Sacres : REIMS. C’était un axe « stratégique » puisqu’il désenclavait la ligne REIMS – CHATEAU THIERRY – PARIS Est. Combien de fois ai-je vu passer l’autorail présidentiel du Général de Gaulle ? Combien de fois ai-je vu passer « l’ORIENT-EXPRESS » ? Combien de fois suis-je allé voir ces monstres qui crachaient fumée et vapeur quand ils faisaient le plein d’eau en gare de LIZY ? La nostalgie, c’est franchement désagréable !

 

Aujourd’hui, des trains rutilants, riches en couleurs et en confort, ont remplacé l’autorail, le petit gris ! Et pourtant, je ne suis pas entièrement convaincu que l’on ait fait un grand pas en avant. Pourquoi cette réserve ? Pour l’argent que nous n’avons pas et que l’on dépense sans compter ! Qu’il y eut une profonde refonte sur cette ligne, je le conçois aisément. Mais était-il « judicieux » de cadencer tant de trains ? J’avoue que 4 trains « montants » dans une journée étaient « insuffisants »… On passe, aujourd’hui, à un train montant ou descendant toutes les heures… De la privation, on passe à la débauche… N’y a-t-il pas un « juste milieu » ? A-t-on procédé à un comptage des voyageurs pour savoir combien sont-ils à emprunter ce mode de transport ? A-t-on répondu aux attentes de l’usager ? Il est très difficile de faire marche arrière quand on a offert un service dispendieux à autrui ! C’est un acquit, point final !

 

« On » veut, à tout prix (et l’addition est et sera lourde…), OBLIGER la personne à abandonner l’usage de sa voiture pour se rendre à son travail. C’est louable mais pas toujours réaliste ! Du train, il faut le car… Donc d’autres moyens complémentaires qui augmentent l’addition !

 

Les finances actuelles des « collectivités », de « l’Etat » ne peuvent se permettre de continuer de la sorte. Aujourd’hui, les feux de signalisation sont à l’orange… Continuons, sans penser, sans réfléchir, sans concertation réelle, et demain nous irons, toutes et tous, dans le « butoir »…

18 sept. 2010 inaugurationAGC 0291 modifié-1

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article