Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

H 2 D perd son "BB" et devient "CCC +" !

16 Novembre 2013 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Mon point de vue

h2dlys1C’était un 12 novembre 2013 ! Tous les indices laissaient entrevoir que H2D LYS finirait sur le carreau des terres du Nord. L’aventure, de celui que je considérais comme le clone de Jean DIDIER, a viré au cauchemar. Elle s’est soldée par un second fiasco après HELLEMMES en juillet 2012 où 82 salariés ont été « remerciés » après bon et loyaux services…

Après HELLEMMES, c’est hélas au tour de LYS de fermer ses portes. 125 salariés sacrifiés ! Il ne reste plus que le site de MARY sur MARNE à H2D ! Loin d’être l’oiseau de mauvais augure, je suis, malgré tout, hanté par le « jamais deux sans trois » !

La « stratégie du clone d’octobre 2011 » n’était pas celle de son « mentor » ! Il s’était trompé de décennies ! C’est le constat que l’on peut se permettre de faire en 2013 ! Oui, j’assume car quand on revient en arrière, ce qui est facile, on se rend compte qu’une « certaine folie des grandeurs » s’était emparée du personnage mythique qui avait fait ses classes chez Jean DIDIER. Oser reprendre, sans avoir la trésorerie nécessaire, TROIS imprimeries en 1 an… C’était un véritable challenge et prendre des risques irrationnels en période de crise tant pour l’entrepreneur que pour ses salariés ! Lors de ces « reprises », tout le monde était content : « un sauveur était né » ! On venait d’éviter une grosse catastrophe en matière d’emplois même si tout le monde n’avait pas eu la « chance » d’être repris !

Et aujourd’hui, que va-t-il se passer quand on sait que le monde de l’imprimerie de labeur est condamné à terme, à court terme. Mais regardez donc autour de vous ! Qui achète la presse ? Qui lit ? La tablette, le téléphone portable ont remplacé les tabloïds ! Seuls les « gratos » sont lus ! Que reste-t-il donc à imprimer ? Les « pubs » qui inondent d’une manière indécente et envahissante nos boîtes à lettres ! Les catalogues de VPC ! Mais de plus en plus, ces impressions sont tirées dans d’autres états de la Communauté Européenne pour « des raisons de gros sous » ou si l’on veut obtenir le « bon à tirer », il faut baisser son froc ! Baisse des coûts, marge écrasée, et c’est la mort annoncée ! La concurrence est vive dans ce domaine. Il faut avoir, comme on le dit, les « reins solides » pour faire tourner les rotatives !

Pour LYS, il semblerait qu’il y ait sur les rangs un repreneur italien :  ROTO ALBA.

Question subsidiaire : « Pourquoi ce candidat réussirait-il mieux que H2D » dans un marché atone, sclérosé et suicidaire ? » Ce n’est pas par un « meilleur savoir-faire » mais par le « cash » ! Là est la différence.

Souhaitons que ce recentrage par la force des choses épargne MARY ! Je le souhaite vivement.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article