Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

De l'huile sur le feu...

6 Juillet 2012 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #En aparté... Sans appartenance !

J’ai découvert lors de la lecture « du POINT », un article de Monsieur ALLEGRE et de sa vision sur les problèmes liés à l’exploitation des gaz et huiles de schiste. Je me suis permis d’en extraire certaines lignes (lien) pour que vous puissiez en prendre connaissance. L’information, à mon sens, est un courant d’idées et non un moyen unique de pensée unique pour personnes uniques ! Tout un programme !

 

Alors, où se situe la vérité ? A quand une véritable table ronde réunissant spécialistes de la discipline (BRM en particulier) et écologistes ? La tendance serait-elle le passage à l'acte sans aucune concertation ? Mais tout ce processus n'était pas dans les 60 propositions du candidat devenu Président !

 

J’ai retenu, à titre personnel, deux enseignements des propos de Claude ALLEGRE, pour l’extraction de ces produits par la « technique dite de la fracturation hydraulique - et chimique, ne l’oublions pas... - » :

 

- le premier : Son éventuelle faisabilité SI l’on respecte SCRUPULEUSEMENT les sources d’approvisionnement en eau (sans assécher rivière et autres points d’eau de proximité) et son  retraitement en surface (Combien de m3 consommés, comment gérer les approvisionnements en eau sans accroître le va-et-vient continu de camions citernes et comment gérer son retraitement, où, par qui, et à quel coût ?)

 

- le second : La nécessaire modification - ou mieux refonte - du Code Minier. Non pas celle qui consisterait à interdire purement et simplement l’exploration et l’exploitation des schistes (et non pas des sables bitumeux qui demeurent un vrai désastre écologique) mais à rétribuer ou dédommager le « propriétaire » du sous-sol qui ne serait plus l’État ! Les points de vue sont totalement opposés !

 

Suite à cet article du « mammouth », qui peut-être interprété soit comme une provocation, soit comme une information, je reste, néanmoins, très réservé quant à l’éventuelle autorisation à donner pour l’utilisation de cette technique de la fracturation hydraulique dans la recherche et l’exploitation des huiles et gaz de schiste en la forme.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article