Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Allons enfants...

12-04-23-sarkozy-hollandeNon, je ne vais pas continuer à chanter ! Comme le dit si bien mon épouse : « tu as une voix faite pour écrire » ! Alors j’écris, je décris, et je crie ! Oui, je crie ! Et ce titre choisi n’est pas anodin. Je voulais simplement dire : Allons les enfants, cessez de tomber dans l’infantilisme, ne jouez plus aux mauvais coucheurs car de par votre « vote sanction » (et ce n’est ni la première, ni la dernière fois !) vous avez accouché d’une situation guère enviable pour des « politiques » - qui se respecteraient- en mettant les deux finalistes dans une position qui les obligera à faire du pied à Madame LA PEINE - avant de la renvoyer dans ses rangs- pour se faire élire !

 

Eh oui, quand on prend la décision de voter, même au premier tour, on s’assume ! On ne cherche pas à montrer son profond mécontentement envers une société trop injuste, sa profonde désolation pour des « paroles sans actes », en utilisant un « marqueur » qui pourrait devenir indélébile ! Si vous êtes militant, inconditionnel, aficionado, contemplatif, vous avez voté pour VOTRE candidat avant même de voter pour son programme car vous vouliez le voir en tête ! Vous croyez - peut-être me tromperai-je en l’écrivant - plus en la capacité de l’HOMME qu’en son PROGRAMME. Vous avez donc voté en votre âme et conscience et, ce choix, je le respecte et vous honore. Et quand on est ni militant, ni inconditionnel, ni aficionado, ni contemplatif, on vote pour QUI ? Pour celle ou celui qui vous semble être le « moins pire » ou si vous êtes particulièrement remonté, vous votez en peine ! Ce jeu dangereux (conscient ou inconscient) a eu pour effet d’envoyer Marine LE PEN à YSSINGEAUX pour prendre, dans le stock restant, un bonnet 120 chez LEJABY car la dame gonflée par un vote contestataire - un « vote de crise », comme le disent si élégamment nos politiques - s’époumonait en clamant à qui voulait l’entendre, qu’elle était la « nouvelle droite » de demain !

 

A qui la faute ? A SARKOZY, à HOLLANDE, à MELUCHE, à BAYROU ou aux autres ? NON, mais tout simplement à notre système électoral ! « Ça y est, il va en remettre une couche avec le bipartisme »... Quand il le lira, il pensera bien à moi... Et bien NON, je ne reviendrai pas sur ce point ! Oui, notre système électoral est imparfait car il vous contraint à voter, si vous êtes  « un déçu, un oublié, un laissé pour compte, un qui ne se reconnaît ni chez l’un, ni chez l’autre»,  aux EXTREMES car il ne reconnaît pas le « VOTE BLANC » ! Pourquoi le considérer comme NUL et le soustraire des votants pour obtenir les « exprimés » ? Ne serait-il pas plus intelligent de lui donner une réelle signification en le mettant sur la même ligne que celle des candidat(e)s ! Auriez-vous la trouille de voir bon nombre de petits bâtons figurer sur les feuilles de dépouillement ? Et pourtant, ce principe vous éviterait le « grand écart » ! Il n’y aurait plus à racoler ou repêcher les « égarés » ! Il faudrait convaincre les électrices et électeurs « BLANCS » à venir adhérer à vos programmes ! J’entends déjà la critique : « Le blanc, c’est synonyme d’indécision, de pleutrerie ! » Et croyez-vous que voter « EXTREME » soit plus courageux ? C’est également un synonyme d’indécision, de pleutrerie, ne vous déplaise ! Vous, les politiques, vous assimilez ce « vote de crise » à l’exaspération, aux attentes manquées, aux paroles oubliées ! Et que dites-vous en la circonstance : « message reçu 5/5 » ! Combien de fois l’ai-je entendu... 5/5, ce n’est pas 7/7 !

 

Il n’y a pas à aller chercher des voix, il y a à CONVAINCRE ! On n’élit pas un Président de la République par défaut comme en 2002 ! Aujourd’hui, il n’en reste que 2 : N. SARKOZY et F. HOLLANDE.

 

Alors Messieurs, ne nous mentez pas, ne nous trahissez pas, dites-nous la VERITE sur l’état de notre France. Qui, de vous deux serez élu, il vous faudra prendre des paquets de mesures impopulaires car les institutions financières vous guettent ! N’oubliez-pas de nous dire qu’il vous faudra encore, et encore emprunter 180 milliards en 2012 et 240 milliards en 2013 ! Il n’y aura pas de recette miracle sans croissance ! Vous n’êtes ni Dieu, ni diable, vous n’êtes que des hommes avec vos qualités et vos défauts ! Mais « bon dieu » donnez-nous le « menu diététique » que vous voulez nous faire bouffer ! Ne nous promettez plus le menu complet avec entrées, plats de résistance, salades (là vous connaissez !), fromages, desserts, café et pousse-café ! Nous n’avons plus les moyens et la France encore moins ! La soupe à l’eau nous attend ! Fini le beurre dans les épinards ! L’obésité à crédit... NIET !

 

La diète avant la disette ! Voici la vérité ! OUI, Messieurs, ayez le courage de la dire avant qu’il ne soit trop tard !

 

Votre vote vous appartient ! Mais sachez que la France court vers de grands dangers !

 

Nota : François BAYROU a eu le courage de promettre des larmes (pas de sang !), voyez où ceci l’a conduit ! Jean-Luc MELENCHON a eu l’audace de promettre des « flonflons », voyez où cela l’a conduit ! Mais lequel des deux étaient le plus proche de la REALITE ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article