Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par J.M DELATTE

La droite en voie de désintégration ?

Le vote du 9 juin risque fort de marquer un après D Days raté !

Mais où sont donc passés les électeurs feu RPR, feu UMP, cendre LR ?

Une trilogie, genre 7ème Compagnie : « Mais où est donc passée la 7ème compagnie ? » ; « On a retrouvé la 7ème compagnie » ; et l’apothéose : « La 7ème compagnie au clair de lune », plutôt dans la lune !

Tout a volé en éclat (avec éclaboussures chers compagnons) après le combat fratricide « Copé, Fillon » qui au fil d’une guerre sans merci (genre cadavre exquis !) s’est transformée entre « Monsieur 3 % et Monsieur Filou » !

Bravos les égos, vous avez sabordé l’héritage chiraquien !

Je vais, malgré tout, saluer la nouvelle présence du député européen sortant, François Xavier BELLAMY, tête de liste des LR en juin prochain pour sa pugnacité légendaire, son charisme car il est, dans son camp divisé, bien peu soutenu par une « hiérarchie » qui navigue à vue entre une « droite classique de gouvernement » et celle que l’on qualifie de « populiste ».

Il semblerait que la conjonction des astres ne soit pas en sa faveur en juin.

En 2019, François Xavier BELLAMY n’a réussi qu’à faire porter sur sa liste 1.920.407 voix, soit 8,48 % des exprimés et 8 sièges (Une perte de 12 sièges en 5 ans) !

En 2014, Jean François COPE, la tête de liste UMP recueillait 3.943.819 voix soit 20.81 % des exprimés et 20 sièges.

En 2009, Michel BARNIER, représentant de l’UMP recueille sur son nom 4.799.908 voix, soit 27,88 % des exprimés et 29 sièges.

En 2004, l’UMP totalisait 2.856.368 voix soit 16,64 % des exprimés et 17 sièges.

La droite n’agrège plus, seuls quelques rares vétérans, quelques nantis pour service rendu, s’efforcent de redorer un blason déchiré par tant de querelles intestines.

Elle louvoie, elle cabote le long de nos côtes à la recherche d’un port franc d’attache, d’un capitaine au long cours, d’un équipage de vrais matelots !

Il se pourrait donc que la tête de liste 2024 n’égale même pas son « mauvais » score de 2019.

Je ne le rendrais pas « responsable » de cette contre-performance mais il faut avoir le courage de dire que cette Europe n’a pas été à la hauteur de ses actions dans des dossiers aussi « sensibles » que sont « le libre échange orchestré » et « l’immigration pas choisie à partager ».

Nota : Dans le canton Fertois, F.X BELLAMY totalisait en 2019, 1.468 voix soit environ 8.50 % des exprimés.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article