Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Qui ose parler d’abondance ?

Publié le 26 Août 2022 par Delatte JM in Mon point de vue, Mon coup de sang

Qui ose parler d’abondance ?

« L’abondance de biens ne nuit pas… » Pour d’aucuns !

Un petit quiz entièrement gratos !

Je vous montre cette image !

Oui, c’est un concombre… Il n’est pas dans le meilleur de sa forme mais… en raison du manque d’eau, son prix flambe ! Il a flambé tout l’été !

Je suis revenu en arrière, non pas que je sois un homme du « passé » comme d’aucuns pourraient le dire, mais cartésien, j’ai toujours en mémoire le rapport Franc/Euro… C’est aussi une déformation professionnelle !

C’est patent !

L’équivalent est ce billet qui n’a plus cours mais qui était parlant !

C’est un billet de 10 balles… oui 10 francs…

Question qui fâche : Auriez-vous acheté ce légume à ce prix ?

NON assurément ! Vous pouviez en avoir un panier complet pour ce prix !

Deuxième épreuve :

Nous ne sommes ni végan, ni viandard mais, de temps à autre, un « steak tartare maison » est apprécié surtout en période caniculaire.

Voici l’étiquette du produit acheté :

Toujours cartésien, j’ai converti (à quelques centimes près…) la somme payée au KG soit 14 € 90

Et l’équivalent est ce joli billet de 100 balles… oui 100 francs…

Par la force des choses, j’ai payé sans rechigner car je ne pouvais rien y faire !

MORALITE : C’est la valse des prix…

La spéculation joue à plein régime ! Tous les produits ne viennent pas d’Ukraine que je sache !

Est-ce la fin de l’abondance comme le dit le Président ?

Mais pour qui ?

Commenter cet article