Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Les journées du Patrimoine, c’est chouette quand on en a !

Je ne vais jouer aux « pleureuses » car le moment serait mal venu !

Nous sommes aux confins de départements limitrophes, l’Oise, l’Aisne et proche de plusieurs régions comme le Valois (sans les Balkany et consorts) et le Soissonnais.

Notre commune implantée en terre de Brie a toujours eu une vocation dans la culture, celles des betteraves (la Sucrerie mythique de la route d’Echampeu), des céréales (la Lizéenne route de Congis). Un moulin (COURTIER) aujourd’hui disparu. Une seule industrie de transformation métallurgique y était implantée (Le Ferro-Nickel à Maison Rouge et à Corbin). C’était encore le 20ème siècle !

Si ces bâtiments avaient encore leur âme, une visite du patrimoine industriel s’imposait. J’ai toujours été « curieux » de nature, ce qui m’a permis d’acquérir quelques connaissances dans des domaines qui ne m’étaient pas familiers. Le patrimoine industriel se conjugue avec le tourisme du même genre.

Hélas, le passé est passé.

Nos seuls points patrimoniaux sont notre église ST MEDARD datant du 16ème siècle, le cimetière des circassiens (BOUGLIONE depuis 1897), le Canal de l’Ourcq.

Et quoi d’autres ?

Comment peut-on « lutter » avec les villes et villages du Valois, du Soissonnais qui regorgent d’une multitude de lieux historiques ?

Qui connait les abbayes de CHAALIS, LONGPONT, ST JEAN des VIGNES, SAINT CORNEILLE, OURSCAMP…et d’autres encore.

Qui connait le couvent de CERFROID, la TOUR de MAY, le DONJON du HOUSSOY, l’USINE ELEVATRICE D’ISLES les MELDEUSES… et d’autres encore.

Qui connait le site de MARGIVAL qui abrite un camp appelé « Wolfsschlucht II » (littéralement Gorge du Loup). Sous ce nom de code se cache un ensemble de bunkers allemands construit entre 1942 et 1944 pour abriter l'un des 20 quartiers généraux construits à travers l'Europe pour Adolf Hitler. 78 après, il est toujours debout. Impressionnant !

Que d’histoires dans ces lieux pas si éloignés de chez nous.

Je vous l’assure, ce n’est pas un privilège de découvrir, c’est simplement un désir de connaître nos racines et d’imaginer les efforts déployés pour bâtir ces éléments. Les guerres successives ont trop souvent endommagé ces vestiges.

Il est certain que je n’attends pas les « journées du Patrimoine » pour découvrir !

Nous vadrouillons presque chaque WE quand le temps nous le permet.

Découvrir, c’est fascinant !

Et combien de fois sommes-nous passés devant les lieux cités sans nous y être arrêtés ?

Bonne visite à toutes et tous dans vos villes, villages, régions…

J’avais oublié : Au menu des journées du Patrimoine Lizéen, j’ai noté cette vague notion de marché du patrimoine. Quel type de marché ? On y trouve quoi ?

J’ai posé cette question à la mairie et une personne m’a répondu en me parlant de « spécialités locales » ! Lizéen depuis 75 ans, je ne me souviens pas d’une « spécialité lizéenne labélisée patrimoine » ! Des artisans bouchers, charcutiers, boulangers, pâtissiers, des restaurateurs avaient des spécialités culinaires mais aucune n’a été mise au catalogue du patrimoine !

Alors, je ferai comme vous, je découvrirai le jour « J » !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article