Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Des tests mais pour quoi faire ?

7 Décembre 2020 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon coup de gueule, #Une interrogation écrite, #Covid 19

Des tests mais pour quoi faire ?

Je ne suis pas, comme certains pourraient le penser, un « conspirationniste », un adepte du « complotisme », mais je suis de ceux qui osent se poser bien des questions – qui resteront sans réponse car je ne suis rien qu’un petit pion dans l’échiquier – sur les actions entreprises par le pouvoir depuis bien des mois !

Je crois que la série des masques est à archiver (pas à enfouir…) Elle devient rengaine à force de dégainer !

La nouvelle saga gouvernementale est et demeure celle des « tests » qu’ils soient PCR ou antigénique.

Regardons les chiffres :

Au 3 décembre, sur l’ensemble du territoire national, 20.454.371 tests ont été réalisés et 2.054.500 étaient positif (10 %).

A cette même date, en Seine et Marne : 382.680 tests avaient été réalisés et 42.971 cas de positif (11,2 %) détectés.

Au 2 décembre, en ILE DE France : 4.023.773 tests avaient été réalisés et 456.215 cas de positif (11,3 %) avéré.

MAIS et personne n’en parle : Les résultats ne sont pas connus le jour même ! Imaginez la suite !

Quand je pense que l’on est arrivé à fabriquer un vaccin en moins de 10 mois alors qu’il fallait 10 ans auparavant et que l’on n’a pas été foutu de trouver un réactif pour déceler immédiatement la positivité de la personne testée, j’ai du mal à comprendre !

La stratégie des ARS : « TESTER, TRACER, ISOLER » est restée lettre morte pour le dernier point ! Bien des épidémiologistes, des virologues, du sérail montrent du doigt cette absence et la critique à petits mots ! Le résultat connu n’empêchera pas la personne atteinte de continuer à contaminer son entourage car l’obligation de s’isoler est bien préconisée mais non obligée… Ce résultat sera une simple admonestation du genre « Ce n’est pas bien de ne pas vouloir vous ISOLER … » !

SCANDALEUX ce manque d’autorité dans la cadre de l’état d’urgence sanitaire qui nous contraint à bien des obligations que beaucoup ne respectent pas ou si peu !

Entre le 1er décembre et le 6, voici le nombre de cas de positivité recensé : Le 1er, 8.083 ; le 2, 14.064 ; le 3, 12.696 ; le 4, 11.221 ; le 5, 12.923 ; le 6, 11.022…

Comment donc atteindre le plafond limite de 5.000 cas au 14 décembre ? J’ai bien des doutes qui vont, hélas, se transformer rapidement en certitude au fil des jours !

L’épisode festif (que je comprends et souhaite partager malgré tout) de cette fin d’année aura pour conséquence la mise en place d’un troisième confinement. Celui-ci signera la mort de notre gastronomie car bien des restaurants mettront la clé sous le paillasson faute d’une ouverture après des mois d’abstinence pour rien. Notre savoir culinaire, nos spécialités régionales disparaitront pour ne laisser la place qu’aux food trucks et boutiques à pizzas et burgers à emporter !

Alors, Messieurs de la WAR ROOM du palais, salle Jupiter, montrez nous vos muscles en CONTRAIGNANT les cas positifs à s’isoler pleinement. Combien d’argent dilapidé pour acquérir « une bonne conscience » en sachant qu’un test coûte en moyenne 74 € à la Sécurité qui n’est plus joviale… 20.454.371 tests = 1.513.623.454 € OUI, 1 milliard 500 millions…

Le « QUOI QU’IL EN COUTE » est bien d’actualité !

Il serait grand temps d’expliquer à l’ensemble de nos concitoyens l’art et la manière de la pratique des tests et de son mode de calcul !  

Pour tomber à 5.000 cas positif, comment allez-vous manipuler les données ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article