Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Edouard, big boss de l’agence tourisme ou tout risque ?

15 Mai 2020 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon point de vue, #Réflexion ? Interrogation ? Libre pensée ?

Edouard, big boss de l’agence tourisme ou tout risque ?

La sempiternelle phrase, tant attendue, a été prononcée : « Réjouissez-vous mes chers compatriotes, vous pourrez partir en vacances en France, en juillet et août »… sauf si l’ennemi invisible, pervers reprenait du poil des bêtes… (certains le sont…).  Êtes-vous satisfaits de cet effet de manche ?

Eh bien, moi pas ! «T’es chiant, t’es jamais d’accord avec les brillantes annonces, mesures, mesurettes, tant du chef des Armées que du Calife Is no good »… Le super plan dévoilé,  type Maréchal-ferrant (« en revenant de la Lorraine avec mes sabots »…) de 18 milliards va-t-il suffire à combler d’euphories les acteurs/actrices de notre force de frappe qu’est le TOURISME et de toutes les structures qui gravitent autour (2.000.000 d’emplois !) ? J’en doute fort !

Le « pognon de dingue » ne remplacera jamais les 17 millions de touristes (en juillet et août uniquement)  qui dans l’ensemble d’une saison abreuvent le PIB de 7 % ! La France, c’est 89 millions de touristes étrangers quand les frontières ne sont pas fermées…

Je suis résident en Ile de France, en Seine et Marne NORD, en zone ROUGE, où aucun touriste ne viendra cet été (Mickey et sa famille sont confinés, PARIS déserté tout comme les musées, monuments prestigieux, châteaux environnants…) Le secteur « tourisme » fait travailler quelque 500.000 franciliens ! Une bagatelle !

Dans ma verte campagne à la couleur d’un automne précoce teinté de rouge, seuls les randonneurs (citadins forcenés) viendront humer l’air sain (Virus, fiche le camp de mon chemin…) de nos sentiers plus ou moins aménagés (et pourtant, il y a des possibilités à explorer et à exploiter mais…), seuls les moins démunis viendront séjourner dans les gîtes fermiers ou autres… Inflation sur les prix des séjours ? Peut-être…

Et nos bars, et nos restos resteront clos jusqu’à QUAND ? Quand tous les voyants seront au VERT ? Quand les Diafoirus jugeront que l’accès aux établissements d’urgence est « normal » ? C’est quoi normal ?

Aucun des « sachants savants » n’est venu pointer son nez pour rencontrer les acteurs de la profession ! Ils font dans le gros, pas dans le détail…  comme les conneries ! Sachez que les bords de Marne à MARY sont très agréables !

Ce sera donc pour le Nord Seine et Marne une terre d’exode règlementée où vacances rimera avec les vacances des services procurés par les acteurs du tourisme et en particulier de la restauration classique (en version revue et corrigée, en light…) et l’hôtellerie. NON ! Ne croyez pas que l’éventuelle date du 2 juin soit celle de la libération pour une profession sinistrée ! Il lui faudra une période de 3 semaines pour se mettre aux nouvelles normes avant de recevoir le petit papier rose (comme lors de l’épreuve du permis de conduire d’hier) qui l’autorisera à exploiter ! Encore des normes, toujours de normes… Serions-nous anormaux ? Les illuminés nous prennent pour des enfants… A vous les grosses têtes, nous pourrions vous en apprendre ! Stop… Attendons la suite.

Et maintenant, sur un plan général :

Certaines plages du littoral seront désormais ouvertes au public mais attention, pas de serviette sur le sable chaud, pas d’UV gratos ! Vous pourrez vous baigner avec un bras au-dessus de l’eau en guise de porte-serviette itinérant ! Pratique… pour couler !

Dans les zones vertes, vous pourrez, à partir de Juin, boire une brassée de houblon et de malt à la terrasse d’un bar à accès limité (respect des gestes barrières obligés : masque, mains lavées, 100 cm). N’oubliez pas de sacrifier votre masque en y perçant un trou pour la paille ! Vous pourrez également vous restaurer en acceptant de faire la queue pour gagner votre table et toujours en respectant les gestes barrières. Vous sacrifierez votre masque en y découpant l’endroit de vos lèvres pour laisser passer la fourchette et porter votre verre au fonts baptismaux (« Ami Edouard, ami Edouard lève ton verre et surtout ne le renverse pas… Porte-le au frontibus, au nasibus, au mentibus, au ventribus… et glou… »)

Ce catalogue (sans photo) de l’agence tout risque « Edouard and co » ne m’incitera pas à passer mes vacances dans l’hexagone pourtant si accueillant !

Je resterai chez moi ou j’irai chez des amis qui oseront nous inviter !

Faire la queue pour boire un coup ou casser une croûte… Merci ! J’ai déjà donné ! Les temps changent mais me retrouver encloisonner, je préfère une vie monacal comme par exemple à MONI PREVELI (Crète)

En France, tout fini en chanson !

Un petit air de nostalgie pour se donner un peu de baume en écoutant Charles TRENET :

« De toutes les routes de France d'Europe
Celle que j'préfère est celle qui conduit
En auto ou en auto-stop
Vers les rivages du Midi
Nationale 7
Il faut la prendre qu'on aille à Rome à Sète
Que l'on soit deux trois quatre cinq six ou sept
C'est une route qui fait recette
Route des vacances
Qui traverse la Bourgogne et la Provence
Qui fait d' Paris un p'tit faubourg d'Valence
Et la banlieue d'Saint-Paul-de-Vence
Le ciel d'été
Remplit nos cœurs d'sa lucidité
Chasse les aigreurs et les acidités
Qui font l'malheur des grand's cités
Toutes excitées.
On chante, on fête
Les oliviers sont bleus ma p'tit' Lisette
L'amour joyeux est là qui fait risette
On est heureux Nationale 7. »

Quand l’agence aura publié son catalogue JUILLET/AOUT 2020, je commenterai !

Bonne lecture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article