Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

NON Philippe tu n’as pas le droit…

Publié le 24 Avril 2020 par Delatte JM in Gros coup de gueule

NON Philippe tu n’as pas le droit…

De nous laisser orphelin, nous qui sommes venus vers toi pour, enfin, faire revivre un coin de convivialité. Tu nous a apporté une espérance depuis que tu as repris le mors de ce point de rencontre qu’est ton épicerie où la convivialité est reine.

Naturellement, on m’a raconté tes mésaventures avec certaines personnes que je vais qualifier de fouille-merde !

Si NOTRE épicier vous dérange, pourquoi donc venir chez lui ! Allez donc courir les grandes surfaces et apprenez à vous discipliner en matière de gestes barrières car je ne suis pas certain que vous les appliquiez à la lettre !

C’est quoi cette phobie de la dénonciation, de la menace, de la colère ? Seriez-vous jalouse de cette initiative prise dans un petit village ? Seriez-vous de Vendrest ?

Je comprends que Philippe ait pété les plombs devant tant de méchanceté gratuite ! Votre attitude irresponsable a fait que notre épicier a fermé la porte de sa boutique en proférant une menace qui nous atterre toutes et tous : La porte close définitivement !

Quel courage manifesté ! Allez voir le Maire pour vous plaindre du non-respect des consignes en matière de distanciation et autres… Je crois que vous méritez tout le mépris de celles et ceux qui risquent d’être obligés de faire des kilomètres pour acheter les produits de première nécessité !

NON PHILIPPE, tu ne dois pas fermer notre boutique !

Et puis, applique donc la phrase culte d’AUDIARD : « J’parle pas aux cons, ça les instruit. »

Les « Philippe » sont coléreux sur le coup mais après réflexion, ils reviennent à la réalité des faits en laissant les mauvaises langues sur le trottoir !

Allez Philippe, nous te suivons !

Comme Lino…

 

Commenter cet article