Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

C’est la faute à Pépère… Si le PS est à terre !

Publié le 13 Octobre 2018 par Delatte JM in Une brève, Mon point de vue, mon humour !

C’est la faute à Pépère… Si le PS est à terre !

Mais quelle odeur de vieille friture ! Les « huiles » sont calcinées ! Un vieux relent de petites cuisines ! Vouloir faire du réchaud avec des expédients sortis du garde-manger, il faut oser ! Le parti solidaire devient solitaire ! Pas comme le cirage de la marque… « Solitaire ? Un produit sûr ! »

C’est la fuite en avant ! Emmanuel Maurel se tire du rafiot pour voguer (ou divaguer dans le populisme…) vers Marseille et la « Méluche » … La nouvelle « sardine » du vieux port ! Il a été suivi par la sénatrice, Marie Noëlle LIENEMAN qui a pris ses cliques et sa claque au Congrès solitaire ! C’est chouette de cracher dans la bouillabaisse : « Je quitte le parti qui m’a offert le poste de sénatrice mais je reste affiliée » ! Bel exemple moral ! Bon, je bouffe à tous les râteliers, comme d’autres !

Un nouveau courant (d’air) se profile : « Nos causes communes » … c’est puissant, attention !

Dans peu de temps, Olivier FAURE ne sera plus que l’ombre de lui-même !

Triste destin pour un ex grand parti parti à vau-l’eau ! SOLFERINO ? C’est le passé ! Les grandes figures ? Elles disparaissent des radars ! Madame LIENEMAN se fait un plaisir de le dire à l’entourage : « Le P.S avec FAURE baigne dans l’eau tiède » !

Je dois avouer que c’est certainement plus agréable d’y faire trempette que dans la fausse d’aisance !

A chacun son destin !    

Commenter cet article