Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Parc du château de VILLARDELLE - Source de l'Ourcq !

Parc du château de VILLARDELLE - Source de l'Ourcq !

 

 

En Janvier 2014, j'avais écrit un billet sur l'étiage de l'Ourcq ! 4 ans sont passés et les "Experts" en sont toujours au même point : On fait ou on ne fait pas ! 

Le journal « LA MARNE » titrait le 19 octobre 2014 (voici presque 4 ans !) : « Le sort de l’Ourcq bientôt fixé » ! (Cliquez sur le lien souligné)

Il devait être arrêter un projet de travaux sur la rivière OURCQ avec pour enjeux : la régulation de son cours, la réhabilitation de son lit sur une portion de 25 Km et maîtriser l’éventuelle colère des pêcheurs, des riverains suite à l’annonce de la suppression de certains vannages !

L’idée – je ne sais pas si elle est géniale ? – étant de rendre à la rivière son état NATUREL ! Mais c’était quoi son état naturel ?

N’oublions pas :

- qu’une partie du cours de l’Ourcq (en amont) entre Silly la Poterie (02) et Mareuil sur Ourcq (60) est du domaine réservé de la Ville de PARIS sur 10 km.

- que les 9/10e de l’eau sont versés au CANAL de l’OURCQ !  

Et depuis 2014, la « réunionite » bat son plein sans dégager un projet réel et sérieux où TOUS LES ACTEURS et PRENEURS donnent leur avis ! Il est vrai qu’il faille payer des « études » à des spécialistes hors du commun (GEMAPI) pour utiliser les fonds perçus du contribuable ! Le SIAGRO disposait d’une enveloppe budgétaire, en 2014, de l’ordre de 228.000 € ! Je n’ai pas connaissance des autres années ! La transparence, c’est comme la clarté de l’eau !

Depuis 2014, « ils » se penchent sur un point délicat : « La suppression effective des vannages de Vieux-Moulin et Saint Hubert ».  

L'ourcq et le Clignon !
Vanne St HUBERT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coule la rivière…

Or, depuis le 1er janvier 2018, la compétence de la Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des inondations (GEMAPI) a été donnée aux Communautés de Communes comme à tous les EPCI à fiscalité propre dans le cadre de la loi NOTRe. Par conséquent, la CCPO a intégré en représentation – substitution des communes du Pays de l'Ourcq concernées - sur la base des statuts actuels, le SMAERTA, le SIAGRO, le Syndicat de la Gergonne, et le Syndicat de gestion du bassin versant de l’Ourcq amont et du Clignon.

En juin 2018, une fusion s’est opérée entre le Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement et la Gestion de la rivière Ourcq (SIAGRO) et le Syndicat Intercommunal et Interdépartemental d’aménagement et d’entretien de la Gergogne (SIVU) pour créer l’entité : Syndicat Mixte du bassin versant de la rivière Ourcq Aval dit « L’Ourcq aval » ! Imagination débordante pour la création du nom ! Je voulais mettre un « E » à « Aval » !

Résultat : L’Ourcq avale des couleuvres… C’est naturel en milieu humide !

Aujourd’hui, les « Experts » en milieu humide trempent, la tête hors de l’eau, pour savoir s’il faut dynamiter ou pas les vannes de la rivière Ourcq aval classée en zone 2. Les pécheurs, les riverains… Ils s’en foutent ! Ils ont la science infuse !

Je pense que le président de cette nouvelle entité saura se faire entendre, lui qui reprochait si souvent aux autres de ne pas taper sur la table !

Vous imaginez le ru « Ourcq » aux 3 ponts de la sente de Mary ! Le premier bras, celui qui est parallèle à la rue du Port (rue de l’Ourcq), déjà envahi par la végétation où immondices, rats, moustiques, proliféreront sans oublier de parler des « rôdeurs et vagabonds » qui, à gué, sans se mouiller les pieds, pourront venir visiter votre demeure en passant par la voie d’eau asséchée ! Même spectacle de désolation pour le second pont ! Vous pourrez visiter l’île d’Amour à marée basse ! Seul un filet d’eau passera par le pont de la maison de retraite !

Je n’ose pas parler du ru passant sous le pont vert, ni de celui rejoignant le Bouchy !

LIZY a perdu bien de ses atouts : ville toute simple ayant perdu son statut de chef-lieu de canton – Ville devenue encore davantage cité dortoir – Localité attractive désertée par le commerce local…

Quant au « Gardon rouge », il organisera dorénavant ses concours de pêche en Marne ! C’était bien la peine de dépenser de l’énergie humaine pour réaliser des aménagements adaptés aux personnes à mobilité réduite, de déboiser, d’entretenir les bords de la rivière qui ne serviront plus !

Alors Monsieur le Président, alors Monsieur le Maire, alors Mesdames et Messieurs les élus quand allez-vous réagir à cette vision parisienne du boboland ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article