Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Vous nous manquerez !

Publié le 7 Août 2017 par Delatte JM in hommage

Vous nous manquerez !

Ce fut avec tristesse que j’ai appris le décès accidentel de notre sénatrice Seine et Marnaise, Madame Nicole BRICQ, la bienfaitrice de certaines communes du Pays de l’Ourcq et de la ruralité.

C’était un plaisir de la rencontrer lors des cérémonies de vœux de la ville de Mary. Elle était une personne qui ne refusait pas le dialogue même si l’on était de « confession » - politique, j’entends - différente.

J’ai connu Madame BRICQ en 1997 lorsqu’elle affronta un certain J.F COPE qui suppléant de la 5ème circonscription (G. DRUT) se présentait en titre sur la 6ème. Madame BRICQ, dans une triangulaire avec M.C ARNAUTU (FN) remporta le siège.

En 2002, J.F COPE reprit les manettes de la circonscription. Elle devient sénatrice de notre département en 2004 jusqu’en 2012. Elle laissa son siège à Hélène LIPIETZ entre 2012 et 2014 suite à sa nomination ministérielle. Après son départ du gouvernement, elle retrouva son siège de sénatrice en 2014.

Je me souviens de notre dernière discussion, à Congis, en juin 2015, lors de l’inauguration de l’église St Rémy où elle félicita mon épouse pour le tableau offert à la communauté lors de cette occasion.

Nous regretterons votre absence à ces cérémonies où, par votre présence, vous marquiez l’intérêt que vous portiez à nos communes rurales. Les rendez-vous de Mary vous regretteront, j’en suis certain !

Ce sera donc Hélène LIPIETZ qui lui succédera en attendant le prochain suffrage de cette année.  

Bon repos Madame et merci pour la ruralité.

Commenter cet article