Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Sanction ? Adhésion ? Rejet ? Exaspération ?

Publié le 29 Mai 2014 par JM DELATTE in Mon coup de gueule

Que l’on nous parle - à longueur de commentaires tant dans la presse écrite que parlée - de « branlée », « raclée », « débâcle » du Parti au pouvoir, que l’on nous parle de « victoire », de « ras de marée », de « triomphalisme » du camp bleu marine… Je dois vous avouer que j’en ai marre ! Il y a un grand gagnant : le parti des abstentionnistes, et un grand perdant « les politiques » de tout bord !

Il n’y a pas – du moins c’est mon sentiment et je peux me tromper – une adhésion aux thèses des gens de la Marine mais un profond rejet, une grande exaspération envers les politiciens de métier qui n’ont jamais su répondre aux attentes – légitimes parfois – du peuple de France. Chacun a voulu conserver son pré-carré, ses prébendes, sa vision – trop souvent avec des lunettes de soleil – sans jamais cherché à comprendre ce qui nous mine, à expliquer avec sincérité et simplicité les voies à explorer – et mieux encore, à exploiter - pour nous sortir de l’ornière dans laquelle nous sommes tombés depuis des lustres. Ce n’est plus un fossé, une ornière mais un gouffre !

Hier, la sanction est tombée et chaque parti en est tombé sur le cul. Il fallait voir leur mine défaite à la télé, dans la presse ! La « branlée » n’est pas uniquement l’apanage du parti au pouvoir. L’opposition – qui ne fait que s’opposer sans rien proposer – en a pris pour son grade tout comme les « écologistes » et les « autres ». Je ne parle pas des « rigolos », des « charlots » qui ont osé s’afficher sur nos panneaux !

Cette rafle – bien modeste si on corrige le tir en tenant compte de l’abstention massive - , c’est UNIQUEMENT de votre faute, Mesdames, Messieurs ! Il arrive, un jour, où il faut s’acquitter de sa dette ! Le miroir – aux alouettes – vous a, enfin, retourné votre véritable image : Des truqueurs, des menteurs, des magiciens - sans la baguette -, des illusionnistes, des fées « Carabosse », des aventuriers cupides avides de pouvoir ! Bien triste spectacle ! Et pour corser la note « des factures gonflées plus ou moins bidons » pour payer les shows politiques de tout bord ! Pour le grand spectacle, vous en connaissez un rayon ! BEN HUR, c’est de l’histoire ancienne ! Tout ceci a fait le grand chambardement si souvent annoncé : La perte de votre crédibilité !

Je ne vais pas entrer dans les « meauxlémiques », les polémiques en tout genre ! Le spectacle offert est suffisamment affligeant !

Bien sûr, dans ce « milieu » - gangréné -, on retombe toujours sur ses pattes sans avoir perdu une jambe ! Des porte-flingues désigneront des porte-chapeaux : « responsables mais pas coupables… » nous diront-ils ! Ah, vous l’aviez déjà entendu ! Pardon, il y a déjà si longtemps, je l’avais oublié !

Et DEMAIN que ferons-nous ? Vers qui accorderons-nous notre confiance ?

Marine n’a pas de cap – Bonne Espérance ? Mais vous rêvez !  L’UMP et le PS sont au bord de l’implosion tant le clanisme y fait son œuvre ! Le « Jégotisme » - et consorts - n’a pas d’avenir ! Les « Verts » sont dans le pré ! Le « Front de Gauche » à la traîne !

Que nous reste-t-il ? RIEN ! Un vaste champ de ruine ! Tout est à reconstruire !

Qui pourrait être le maçon de cette nouvelle entreprise française qui ne ferait pas appel aux « travailleurs détachés » ? Je ne le sais pas ! Tant que l’on mélangera plâtre et ciment, les fondations ne tiendront jamais !

Vous nous avez fait miroiter, durant des années, votre capacité à réformer notre pays et aujourd’hui, comme hier, vous nous montrer votre incapacité ! Un comble !

Anxiogène ? C’est le médicament que vous nous avez vendu ! Voyez dans quel état nous sommes !

L’horizon n’est ni bleu, ni rose… Annoncez la couleur !

Commenter cet article