Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Grande parade "bashing-nucléaire".

Publié le 7 Mars 2013 par JM DELATTE in Mon coup de gueule

anti nucléaireJe lisais un appel du « Front de Gauche » pour participer à la « Chaîne humaine » du samedi 9 mars à PARIS et dans certaines villes de France.

 

Le grand leitmotiv ? « Sortons du nucléaire civil et militaire » ! Sortons le ver du fruit !

 

Je vous laisse libre de votre « pensée » mais je crois qu’il arrive un moment où l’humain – mot emprunté pour la circonstance - DOIT se mettre à réfléchir. Écouter les bateleurs, les inconditionnels, les irascibles, les déclinologues de tout bord, ce n’est - ni plus, ni moins - que perdre sa propre pensée – à moins qu’elle ne soit qu’embryonnaire -, son propre sens du discernement et, par pure commodité, s’en remettre à son prochain ! On entre donc en religion : « Je ne pense plus, je suis sans jamais me poser de question ! » C’est l’abnégation même de la condition humaine ! Être toujours contre tout, ce n’est pas la meilleure manière pour faire avancer une société ! A moins d’accepter d’aller vers une société où « l’idéal » ne sera qu’un conte de fée ! La réalité n’est plus celle des 30 glorieuses mais celle des 30 pleureuses ! Je ne m’indigne pas, j’ouvre tout bêtement les yeux ! Fini le fard, le rimmel des années insouciantes !

 

Je ne suis pas un « extrémiste » entièrement acquis au nucléaire. J’ai pris le temps de la réflexion et n’ai pas eu besoin de m’imprégner des faits divers passés – toujours « montés » en épingle pour servir une cause, sa cause et cause toujours mon lapin… - ! Fukushima ne fut qu’un dramatique accident accentué par un tsunami ! Doit-on continuer à s’en servir d’épouvantail ? Mieux vaudrait en tirer des conséquences pratiques pour accroître la sécurité du parc nucléaire.

 

Que vous soyez contre le nucléaire, c’est votre droit mais que proposez-vous pour le remplacer ? Je connais, aussi bien que vous, la « bonne réponse », celle soufflée du lobby vert et de ses irréductibles qui n’ont d’yeux que pour chimère : « Les énergies renouvelables » ! Je suis loin d’être un opposant à cette forme d’énergie – précisons le, mais pas aussi gratuite que l’on voudrait nous le faire croire – mais vous devriez savoir – car vous le savez sans le dire - qu’aussi bien l’éolien que le solaire ne sont que les intermittents du spectacle et ne pourront jamais satisfaire notre demande toujours plus gourmande en électricité !

 

Seul le mixte sera une solution ! Combien faudrait-il d’éoliennes pour remplacer la fourniture d’environ 1.100 MW d’énergie issue du nucléaire civil ? Réponse : 750 éoliennes ! Et quand le vent faiblira, on rameutera tous ces « bashing-nucléaire » pour qu’ils viennent gueuler sous les pâles ! Eux, ils ont du souffle à revendre !

 

Quant au « dieu Râ », il ne brille pas en permanence ! Alors, la complainte du « temple solaire » ne peut être qu’un refrain couplé avec d’autres énergies dont le nucléaire, entre autre !

 

Dans le domaine énergétique, tout est « tabou ». Le « sacro saint principe de précaution » nous éloigne toujours de l’ensemble de nos préoccupations. Si « l’intégrisme écolo » avait existé dans les années 50, il n’y aurait jamais eu d’exploitation du gaz de Lacq…

 

STOP ! Ne tombons pas dans la caricature. Arrêtons d’opposer les uns aux autres au nom d’une simple vision ! Laissons les colporteurs et leurs pensées toutes faites au vestiaire ! Essayons d’être imaginatif, constructif !

 

 

Je conclurai par cette parabole – pas celle qui défigure vos toits et façades d’immeubles - :

Et quand  viendra le temps – proche – où il faudra se résoudre à accepter des « champs éoliens » à côté de chez vous, vous, les « anti-tout »,  organiserez de nouvelles marches funèbres avec vos banderoles suivantes : « Non au bruit », « Non au saccage de nos paysages », « De l’éolien pas chez moi »… Et j’en passe !

 

Je ne suis pas, je ne serai jamais, un « anti-tout » ! Ni « toutou », ni « anti-tout » !

 

Bonne promenade et respirez fort !

Commenter cet article