Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Les dérapages du PP…

Publié le 18 Novembre 2019 par Delatte JM in Mon point de vue, Mon coup de gueule, Mon humeur !

Source : BFM TV 17/11/19

Source : BFM TV 17/11/19

Il a le profil parfait de l’autoritaire pur et dur mais certainement pas l’âme d’un homme qui a un sens profond de l’écoute que lui confère sa fonction de Préfet de la République. La preuve :

Il est en uniforme, la casquette bien vissée sur la tête, il est en exercice lorsqu’il fait savoir à une « riveraine gilet jaune » qui osait l’interpeller place d’Italie (source BFM TV – 17/11/2019) : « Mais Madame, nous ne sommes pas dans le même camp… »

Monsieur le Préfet de Police Lallement ne se considère donc pas comme préfet de la République une et indivisible - tenu au devoir de réserve comme l’ensemble des fonctionnaires de Police - mais comme le préfet d’un CAMP !

Quelle maladresse pour le PP !

Une petite piqûre de rappel : « Un fonctionnaire de police – comme un professionnel de la fonction publique - est tenu à l’obligation de neutralité. Il s’abstient, dans l’exercice de ses fonctions, de toute expression ou manifestation de ses convictions religieuses, politiques ou philosophiques… » (Article R.434-29 du code de la Sécurité Intérieure).

Ce sont des personnages qui n’acceptent aucune critique ! Ils ont la science infuse. Je ne suis pas certain que ce soit la meilleure des solutions à pratiquer de la sorte !

Cette « réponse » n’aura pour effet que de discréditer un peu plus les dignitaires de l’Etat qui se croient indispensables…

Parler ? C’est comme boire (ses paroles…) avec modération !

 

Commenter cet article