Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

J'entretiens cette page pour exprimer mes convictions, dire mes coups de coeur, pousser des coups de gueule, publier des photos et tenter quelquefois d'avoir de l'humour. La chronique de l'air du temps ! Celui qui se présente à mes yeux ! Ma façon de revendiquer ma LIBERTE ! Exprimez-vous ! Suivez-moi et inscrivez vous sur ma Newsletter. Ni pub, ni enregistrement de données ! Accès sécurisé ! Accès gratuit. Un gaulois et fier de l'être !

Le « ni… ni », effet boomerang ?

Publié le 15 Janvier 2016 par Delatte JM in Mon point de vue

Le « ni… ni », effet boomerang ?

Au super loto de 2017, il n’aura pas de cagnotte !

Depuis quelques mois, les grandes fédérations des jeux politiciens réfléchiraient à la manière de pallier au désenchantement de ce jeu national qui monopolise, habituellement, l’engouement du peuple ! Les spécialistes du marketing politicien analyseraient à la loupe (il n’y en a pas besoin !) les « données » des instituts de sondage avant d’offrir le gros lot : « Un Président » pour la France !

Peu enclin de voir se rejouer la partie de 2012 qui voyait s’affronter le « roi de l’anaphore » et « l’as du vire voltage », les sondé(e)s sembleraient, actuellement, rejeter en bloc les protagonistes de l’époque : « Ni Sarko, ni Hollande » ! Vous remarquerez ma prudence car, coup de tonnerre, l’un et l’autre pourraient bien sortir « petit vainqueur » de cette nouvelle mode qu’est la PRIMAIRE !

Pour ma part, je n’ai pas le sentiment que François en accepterait l’augure ! Quant à Sarko, l’impétueux, l’exalté, il n’aurait pas encore trouvé ni le « bon registre », ni le « bon tempo », ni les « accompagnants non carriéristes » pour le mettre en selle !

Faudrait-il s’en accommoder et élire un Président par défaut comme en 2012 ! NON ! La France mérité MIEUX !

Je ne peux me résoudre à ce dilemme qui n’a rien de Cornélien pour une présidentielle avec « Je me succède à moi-même » et « un ex Président - qui devait abandonner la politique après sa défaite - en vous disant qu’il a changé » !

En ce qui concerne ces « fâcheuses » primaires, je suis de ceux qui les excluent pour la Gauche. Vous vous imaginez un Président en exercice participer à un concours de beauté (pour le programme !) face à celles et ceux qui envisageraient de poser à sa place ! Vision iconoclaste ! Passons donc !

Pour la Droite, le spectacle risque d’être « tartuffesque » dans les mois à venir ! Que de chevaux pour un placé gagnant ! Déjà, on assiste aux « ralliements carriéristes » dans les écuries du genre : « Bon, François, je t’aimais bien mais je vais aller habiter provisoirement chez Alain, tu pourras toujours compter sur moi si … » Ils supputent et préparent leur avenir ou devenir !

Surtout, n’oublions pas que les gars de la « Marine », loin d’être en rade, pourraient devenir les « outsiders » de ce trophée !

Le peuple de France VOUDRAIT (du moins je le pense à moins que je ne sois le seul !) un Président FORT (en actes pas en gueule), RASSEMBLEUR (sans compromission), LUCIDE (fini les promesses intenables), SECURITAIRE (dans le respect de toutes et tous au regard de la République).

 Le « NI… NI » n’appartient pas à mon vocabulaire !

Commenter cet article