Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Les soignants ? A soigner !

Le Président avait pris l’engagement, en mars, au plus fort de la pandémie, de « refonder le système de soins français » ! Pas une petite aventure en perspective : Temps de travail, rémunérations, réorganisation entre médecine de ville et hôpital… Cependant, rien en matière de fermetures de bâtiments, rien en matière de hausse d’effectifs … Tout ceci tient dans un programme : « Ségur de la santé » ! Comme le nom de l’avenue où se trouve le ministère des solidarités et de la santé ou comme celui de la Comtesse de Ségur, écrivaine de romans pour enfants !

Sept semaines pour refonder une grande maison laissée en délabrement par les gouvernants d’hier et d’aujourd’hui… Bon courage !

Tout ne va pas pour le mieux au pays de France et des merveilles !

La preuve que ce vœu pieux est loin de faire l’unanimité chez les intéressés : Ils sont dans la rue… Comme avant l’épisode tragique du covid-19 qu’ils ont combattu avec frénésie, courage, dévouement.

Aujourd’hui, ils défilent pour nous montrer que les applaudissements du 20 h ne suffisent pas à cette profession qui a été la première de corvée sur le front après la déclaration de guerre du Chef désarmé (en matière de santé publique) et fer de lance de notre survie ! Le cahier de doléances est saturé de demandes qui, malgré quelques potions administrées à petites doses, restent à satisfaire.

Le début de cette nouvelle épreuve de rue avait commencé sous le soleil.

Puis, surgissant de l’ombre comme des diables, des cadors cagoulés, armés de barres de fer, tout de noirs affublés se fondent parmi les blouses blanches pour casser, bruler, semer la terreur et surtout en découdre avec les forces de l’ordre.

Incroyable… Ces énergumènes ont échappé à tous les radars du renseignementMieux que le RAID ou le GIGN, ils arrivent incognito, les mains dans les poches ! Les casseurs, les pilleurs font front avec affront aux forces de l’ordre. C’est la confusion générale ! Ils frappent sur tout ce qui bouge !

Hier, le personnel de santé vous l’applaudissiez. Aujourd’hui, vous l’aplatissez ! Vous le refoulez avec ou sans ménagement !

Je ne vais pas prendre fait et cause pour cette infirmière (certainement au bout du rouleau d’avoir tant donné pour rien… ) arrêtée manu militari par des représentants dits de l’ordre qui se sont conduits en bête envers la personne. Que vous usiez de votre force pour rendre des coups à ces voyous de la place, je le comprendrais.

Il est vrai que l’habit ne fait pas le moine… à votre décharge !

Des promesses, toujours des promesses,  va-t-on continuer à croire ? J'en doute !

Attention… grand danger !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article