Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Oui, il y a du grain à moudre !

Comme mes fidèles lecteurs me l’ont reproché, je ne scrute pas les réseaux sociétaux avant d’écrire un billet pour entrer dans le vif d’un sujet ! Je ne suis pas un furet.com ! Donc, ce matin, j’ai pris le temps de la lecture – la prose n’est pas limpide ! – avant d’en extraire quelques caractéristiques.

 

Je ne suis que petit chroniqueur de la vie politique et n’ai nullement l’envie de jouer au professeur de lettres classiques ou modernes ! Je vais essayer la concision sans la déformation ! L’exercice s’annonce délicat mais je vais m’y astreindre.

 

D’abord le Président s’adresse à l’ensemble des français qui ne sont pas tous des Gilets Jaunes ! 285.000 gilets jaunes au plus fort de la première manifestation et 45 millions d’électeurs inscrits sur les listes électorales ! S’il est vrai que la colère a trouvé sa source dans l’excès de taxes, elle s’est amplifiée en y agglutinant bon nombre d’autres malaises de notre société accumulés depuis des années ! Tout n’étant pas du « Macron » ! Le Président voudrait qu’un grand nombre d’entre nous participe à ce débat afin de faire œuvre pour l’avenir…  Vouloir transformer les colères en solutions ? A la condition expresse, c’est d’avoir pris la mesure des colères !

Il n’a pas les yeux de Chimène mais il ne peut s’empêcher de jouer le « guide ma France » ! Il propose un débat axé autour de 32 questions… Pas 33 ! Alors qu’adviendra-t-il des questions subsidiaires ? Il était nécessaire de donner un cadre en suggérant des thèmes mais sans y adjoindre une réponse éventuelle possible ! Peut-être pense-t-il que notre QI s’est ramolli au fil des ans ! Il est vrai que des « gâteux », il y en a de plus en plus ! Le baby boom avait produit ses effets, maintenant le papy-boom a pris le relais ! C’est la force des choses !

 

Donc, vous avez le choix avec 4 thèmes :

- L’impôt et la dépense publique : Il vous dit : "Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?" tout en affirmant que "nous ne pouvons poursuivre les baisses d'impôt sans baisser le niveau global de notre dépense publique" ! Pour l’équilibre d’un budget, les dépenses doivent égaler les recettes ! Il est HORS de QUESTION de revenir sur l’ISF ! On ne touche pas à ça ! Peut-être faudrait-il envisager de supprimer certains services publics qui seraient trop chers ou dépassés par l’avancée du numérique, des robots et dont les services attendus sont obsolètes ! Les perceptions, les Postes (sans communications !), dans les bleds ruraux… On supprime ! Prenez votre bagnole pour aller dans ces centres regroupés en milieu urbain ! Allez jouer au bon citadin pour une fois !

C’est clair Monsieur le Président : "Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises (...) afin d'encourager l'investissement et faire que le travail paie davantage. Elles viennent d'être votées et commencent à peine à livrer leurs effets" ! Circulez, il n’y a rien à voir !

 

- L’organisation de l’Etat et des institutions :

Un échantillon pris entre autres : La réforme des institutions, mise en pause depuis le mois de juillet suite à l'affaire Benalla, pourrait ainsi donner lieu à des dispositions qui n'étaient pas forcément prévues initialement. "Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental (Cese) doivent-ils jouer pour représenter nos territoires et la société civile ? Faut-il les transformer et comment ?", questionne le Président, alors que beaucoup plaident pour leur suppression. "Une grande démocratie comme la France doit être en mesure d'écouter plus souvent la voix de ses citoyens", juge-t-il, appelant à "une participation citoyenne plus active" et à "une démocratie plus participative".

"Faut-il associer davantage et directement des citoyens non élus, par exemple tirés au sort, à la décision publique ? Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l'initiative ?"

 

- La transition écologique : "Aujourd'hui personne ne conteste l'impérieuse nécessité d'agir vite. Plus nous tardons à nous remettre en cause, plus ces transformations seront douloureuses." Et pourquoi « NOUS » uniquement ? Qui sont les plus gros pollueurs ? Et le débat sur le NUCLEAIRE, notre électricité pas trop chère ? Oui, les déchets sont polluants, je l’admets mais… "Pour réussir cette transition, il faut investir massivement et accompagner nos citoyens les plus modestes""Comment prend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ? Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ?"

 

- Démocratie - citoyenneté et laïcité :  "Il est évident que la période que notre pays traverse montre qu'il nous faut redonner plus de force à la démocratie et la citoyenneté". "il faut améliorer le système de représentation". « Faut-il inclure une dose de proportionnelle aux élections législatives ? » Autre point et pas des moindres même si « l’économie attendue » restera minime : "Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d'élus ? Faut-il reconnaître le vote BLANC ?

Et pour immigration et laïcité :"Notre pays a toujours su accueillir ceux qui ont fui les guerres, les persécutions et ont cherché refuge sur notre sol : c'est le devoir de l'asile, qui ne saurait être remis en cause. Mais "cette tradition est aujourd'hui bousculée par des tensions et des doutes liés à l'immigration et aux défaillances de notre système d'intégration". "Une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?"

Et sur la laïcité : Comment "renforcer" cette laïcité et de "garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République".

 

Voici résumé succinctement le canevas à broder ! A vous l’aiguille et le dé !

 

A vos plumes citoyens… Même si ceci vous semble « figé », il y a, malgré tout, une avancée, du moins en AMONT, pour s’exprimer librement !

 

Le traitement en AVAL sera prépondérant pour l’avenir de ce gouvernement et de son Président. N’anticipons pas l’avenir ! Une réponse avant les « EUROPÉENNES » serait bienvenue ! Des paroles et des actes ? Je l’espère sans croire à tout !

 

Je reviendrai, en détail, avec les points personnels que je transcrirai sur le cahier de doléances ouvert par ma mairie.

 

La parole, il vous l’offre ! Prenez-la !

 

L’instant n’est ni un référendum, ni une élection !  

 

J'ai fait court ! Il n'y a pas 5 pages à lire !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article