Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Le cactus de l’Elysée !

Il est des plantes dans les serres du palais dont « il » aimerait bien se passer mais cette vivace grasse continue de pousser malgré la coupe de quelques bras des jardiniers.  C’est un grand cactus arborescent nommé Saguaro par les amérindiens qui, francisé, devient Benallanium ! Cependant, au fil des mois, ses excroissances deviennent envahissantes pour ne pas dire ennuyantes !

 

Oui, il ne faut pas déconner !

 

Plutôt que de conter fleurette, même si la rose a des épines, le Saguaro benallanium occupe la « Une » des canards et des rédactions comme il le faisait il n’y a pas si longtemps et que ses piqures ont été douloureuses pour le locataire du Palais ! Il ne s’agit plus d’une comédie musicale à l’eau de rose, genre  « The slipper and the rose ou l’histoire de Cinderella » que mon épouse et moi avions découvert en 1976 à BRODWAY mais d’un véritable polar aux multiples rebondissements qui risque de devenir un bestseller où le titre accrocheur pourrait être « Un Président devrait assurer ses arrières » !

 

Revoici, pour la circonstance, le caïd de l’entourloupe devant les commissions d’enquête du Sénat et de l’Assemblée. Le quidam, fringué façon milord, ray ban verre fumé, va encore lever la main droite et parjurer ! Un de plus, un de moins, qu’importe ! Que de temps à perdre avec un gus qui aurait dû se trouver dans l’espace VIP de la Santé avec son téléphone crypté ! Le « gaffe » chargé de sa surveillance avait tout intérêt à garder ses distances avec ce garde du corps qui pouvait à tout instant interpeler le dignitaire du palais pour davantage de confort ! Il est vrai que la justice n’est pas la même pour tout le monde ! Prenez le dernier « exemple » - certainement pas une référence – de l’homme politique, haut fonctionnaire, secrétaire général de la Présidence, qui prend – enfin – un an ferme au quartier VIP pour son rôle de porteur de valises ! Peut-être que le Benalla était déjà à l’école de ces gens-là, Monsieur ! On n’entre pas à la Présidence simplement en traversant la rue ! Plus le pedigree du prétendant est chargé en recommandations, plus la chance d’être chez les élites est grande. Les « amis » sont souvent d’une aide précieuse comme celle de son commandant de peloton rencontré à Melun lors de sa formation de gendarme réserviste, un certain LECORNU Sébastien !

Malgré tous ses mensonges, Benalla n’avait pas le pif de Pinocchio ! Il est devenu une star emmerdante ! Aujourd’hui, le faussaire est dénoncé par ses employeurs… Attention au « rififi à l’Elysée » !

 

A moins d’un « accident » en traversant la rue pour rechercher un nouveau job, l’as des as dans le mensonge n’a pas fini de faire couler de l’encre.

C’est dommage, je n’ai pas les moyens de devenir l’éditeur du futur polar « Le maître chanteur du Palais », Claude n’a pas daigné me refiler une de ses valises. Peut-être que si la star de l’entourloupe écope d’un séjour au 42 rue de la Santé, dans le 14ème, il fera cause commune avec son mécène !

 

Un livre à succès garanti ! 

 

Pour l"instant, une épine dans le pied ! Quand on fait un marathon, c'est douloureux !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article