Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" !

Serai-je devenu un « intermittent » ?

Non, je ne le crois pas mais le travail, primant sur le loisir, m’a privé d’un passe-temps agréable, celui de m’exprimer par l’écriture !

Je vis l’actualité au quotidien mais n’ai pas trouvé le temps de porter les notes sur la partition !

Alors, aujourd’hui, je renoue avec mes coups de cœur et mes coups de gueule. Que des coups de gueule !

Ne pouvant être du jour et de la nuit, j’ai survolé la coupe du monde. Je n’ai même pas regardé le « France-Allemagne » ! Ma camionnette n’a pas la télé ! Heureusement pour les autres automobilistes ! J’ai simplement écouté les « commentaires » des chauvins en la matière. Pendant les poules, on encense ! Après l’échec « relatif » en quart, on distille les brûlots ! C’est exactement le même réflexe qu’avec les politiques ! 2007, on vénère un « sauveur » avant de le mettre au pilori ! 2012, on clame le personnage du « changement, c’est maintenant » avant de le vouer aux gémonies !

L’actualité a été « riche » en événements : « Bygmalion » et ses chroniques politico-judiciaires, les « intermittents du spectacle » sur écran blanc, la « grève larvée » des cheminots et des marins de la SNCM qui prend l’eau de tout bord, la déconfiture de l’U.M.P après tant de tartines… Il y avait matière à s’épancher !

Dans le petit vocabulaire du quotidien deux mots sont devenus majeurs : « merde » et « grève » ! Toute la richesse de notre langue est oubliée. Comme des mômes trop gâtés – pour ne pas écrire gâteux – dès qu’un problème se pose, on s’oppose ! Rien de bien constructif ! On « emmerde » ceux qui travaillent – encore – par des grèves qui n’ont rien d’un mécontentement catégoriel – ou si peu – mais d’une défense jusqu’au-boutiste d’acquis sectoriels que l’on ne veut nullement voir changer !

On est dans le tunnel creusé depuis trente ans par tous nos politiques ! Et comme des « Shadocks », on ne pompe pas mais on continue à creuser… les déficits, à vivoter dans le marasme, à s’éclairer à la bougie ! Ah ! Vous attendez peut-être le niveau 2017 pour espérer sortir du gouffre ! Bon courage !

La nébuleuse « Bygmalion » déferle sur l’U.M.P et écrase tout sur son passage. Un cataclysme sans pareil qui détruira ses propres fondations, ses fondements quand l’audit – que j’ose supposer indépendant – rendra ses conclusions. Un « Sarkoton » de 11 millions (dont 7 millions à la charge de l’État…) n’a suffi qu’à boucher un petit trou sur les 80 millions de déficit ! Ah qu’il est facile de vivre au-dessus de ses moyens quand les militants y pourvoiront…

Le gâchis de l’argent public pour préserver une fausse paix sociale dans les entrailles d’une flotte qui prend l’eau de tout bord montre le délitement de nos politiques. La SNCM a un équipage pléthorique face à ses concurrents. La SNCM ne vit qu’avec des subventions et les subsides de l’État actionnaire. La « droite » n’a pas voulu mettre le holà à cette gabegie sans nom, par manque de courage. Que la « gauche » le fasse ! Une promesse de moins ne nuira pas au Président… Si rien n’est entrepris, ce sera encore le contribuable qui mettra la main à la poche !

Le « Sapin » et le « malaise » - pardon mélèze – qui nous parle maintenant de la bonne finance - la bienvenue - alors que « mon ennemi est la finance »… clamait le candidat Hollande ! Le chien se mord la queue !

Le retour – éventuel ou évènementiel – de Sarkozy aux affaires alimente les rumeurs journalistiques. La fête des « violettes » - sans être impériales - a mobilisé le fan-club des irréductibles de la sarkosie. Ils devaient être environ deux mille à écrire sur le grand tableau blanc : « Nico, quand reviendras-tu ? » comme dans la chanson de BARBARA… Que tout le temps perdu ne se rattrape plus ! Dans l’immédiat ce sont les affaires qui le rattrapent, à tort ou à raison… Je ne suis pas juge ! Je constate comme vous !

J’aspire, comme vous heureux vacanciers, à davantage de soleil en ces temps de grisaille !

Profitez pleinement de vos vacances, n’écoutez plus la radio, éteignez votre télé, mettez vos portables et tablettes en stand-by, ne lisez plus la « Presse », buvez – avec modération - l’apéro avec vos amis et allongé au soleil, près de flots bleus, sur la grève de sable blanc… REVEZ à l’art et la manière de sortir de ce carcan vieux de 30 ans ! Les politiques de tout bord ont été incapables de le faire ! C’est le nouveau défi !

Bonnes vacances.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article