Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Imbroglio sur la ligne « P » !

Y aurait-il des dissentions partisanes entre les deux axes de la ligne « P » qui desservent les milonais et les castelthéodoriciens ?

Y aurait-il des conflits latents entre les « défenseurs » (et non acteurs !) de la ligne qui traverse trois départements :

  • La SEINE et MARNE (Trilport, La Ferté s/s Jouarre, Isles les Meldeuses – Congis Armentières, Lizy sur Ourcq, Crouy sur Ourcq),
  • l’OISE (Mareuil sur Ourcq),
  • l’AISNE (ChâteauThierry, La Ferté Milon)

Les « intérêts politiciens » en ce début de saison d’élection communale future semblent diverger alors, qu’au contraire, un rapprochement de point de vue devrait prendre le dessus sans esprit partisan mais dans l’intérêt général des usagers qui sont les victimes collatérales et les naufragés des atermoiements d’un conflit entre la S.N.C.F et IDF Mobilités (ex-STIF). Cette émanation directe de la Région IDF a pour vocation de fédérer tous les acteurs en matière de transports voyageurs en Ile de France. Mais qui décide, mais qui fait quoi ?

Un comité de ligne en date du 15 octobre dernier a mis le feu au poudre : La S.N.C.F souhaitait faire partir un train supplémentaire de Château-Thierry le matin (7 h 19) et un le soir de PARIS EST (18 h 05), deux trains qui ont comme destination LA FERTE MILON aujourd’hui. Ceci ayant pour conséquence un allongement du temps de trajet suite au changement de train soit à MEAUX, soit à TRILPORT ! Cette décision ubuesque a eu pour effet immédiat la mise en ligne d’une pétition initiée pour dénoncer ce diktat par le collectif des usagers de la ligne « P ». Ils étaient – je le rappelle – soutenus, au travers d’un communiqué de presse, par Madame LE FRERE, maire de LA FERTE MILON et Monsieur Jacques KRABAL, député de l’Aisne ainsi que du Conseiller Régional des Hauts de France, Monsieur MOYSE.

Un statu quo semblait s’établir mais… coup de tonnerre du maire de LIZY, Monsieur GILLE, qui rugit après avoir pris connaissance des termes du communiqué de presse du 21 novembre émanant de Madame LE FRERE, Maire de La FERTE MILON, et du député de l’AISNE, Monsieur Jacques KRABAL.

Il est bon de reprendre l’intégralité de la phrase sans chercher à la ramener à une version « allégée » et sortie de son contexte.

Dans cet exercice de communication, Madame LE FRERE précise « C’est pourquoi je me suis opposée au projet tel qu’il nous était proposé et déplore avoir été la SEULE élue présente de la ligne à l’avoir fait. »

Mais pourquoi donc SEULE élue présente quand on sait que le « plan de transport 2020 » de la ligne « P » TRILPORT – LA FERTE MILON impacte d’autres municipalités et concerne un collectif des usagers qui a pignon sur rue ?

La faute originelle (sans être originale !) de ce profond malentendu tient à une convocation non transmise puisque les maires affectés par les modifications d’un nouveau mode d’exploitation de cette ligne n’auraient pas été avertis de cette réunion ! IN CROYABLE !

Merci donc à IDF MOBILITES pour cette faute inadmissible en matière de communication pour ne pas dire d’impolitesse caractérisée…

C’était une réunion en comité restreint où le département de l’Aisne et la région des Hauts de France ont débattu des aspects propres à leur département… tout en ayant un certain sens commun au regard des « absents » en précisant « qu’il n’est pas envisageable de renforcer les conditions pour un territoire au détriment d’un autre… »

La fin du communiqué marque, malgré tout, le petit penchant territorial : « Plus que jamais, nous restons mobilisés, aux côtés des habitants du sud de l’Aisne, pour enfin obtenir un service de transport ferroviaire fiable et régulier… »

N’oubliez pas, Madame LE FRERE et Monsieur KRABAL que pour rejoindre PARIS EST, il vous faudra franchir la barrière de péage du NORD SEINE et MARNAIS !

Allons, ne rallumons pas la guerre sudistes contre nordistes ! Ce n’est plus le train à vapeur qui parcourt nos contrées… mais des AGC ou des TER en plus ou moins grande forme ! C’est une action commune à mener et non pas jouer au sable avec son petit seau et sa petite pelle !

NOTA : Je vous joins le « communiqué de presse » !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article