Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Rien d’une tribune ! Une réflexion personnelle…

L’affaire « Lambert », un cas de conscience qui divise plus qu’il ne rassemble hormis les dévots incurables – pour ne pas employer le terme d’intégriste catho - qui refuse de laisser partir dignement un « tétraplégique en état végétatif chronique irréversible ».

 

Madame LAMBERT, vous qui implorez plusieurs fois par jour le Dieu rédempteur, je crois que l’excès de bigoterie vous prive de tout bon sens catholique ! Je ne me permettrais pas de critiquer votre FOI mais vous sombrez dans la névrose obsessionnelle où la notion de miracle « Il est ressuscité, alléluia ! » l’emporte sur une autre et triste réalité : L’état végétatif de votre fils est chronique et irréversible ! Quel est donc cet acharnement à vouloir le transformer en « robot assisté » pour un simple maintien « en vie » ! Ce n’est plus de l’amour d’une mère à son fils, mais un ego démesuré qui vous aveugle ! Voici plus de 6 ans que l’état de santé de l’accidenté se dégrade. Il n’y a pas eu de miracle Madame ! Votre prise de position obsessionnelle depuis des années ne fait pas l’unanimité dans votre famille mais qu’importe, vous êtes la « porte-parole du Divin » !

 

De procès en procès, cette « affaire Lambert » est devenue une affaire « médico-politico-judiciaire » liée au débat sur l'acharnement thérapeutique et la gestion de la fin de vie ! Le Président de la République n’a pas à s’immiscer dans le débat. C’est une affaire de conscience « personnelle » !

 

Je suis catho par mon baptême mais loin d’être un « bondieusard » ! Il m’arrive de pratiquer et le fais en pure conscience. L’habitude n’est pas dans ma nature. Je ne suis pas un « bouffe curé », loin de l’être ! J’apprécie leur compagnie et certaines de leurs homélies (sans être des sermons !).

 

On ne connait pas son destin ! Ce serait trop facile ! Mais si je devais - un accident de la vie est si vite arrivé - finir en tétraplégique dans un état végétatif irréversible, j’ai demandé aux miens de ne pas avoir recours à l’acharnement thérapeutique. Ils peuvent être certains que je ne les poursuivrais pas en Justice !

 

Quand j’ai vu les « fanatiques » sauter de joie en apprenant la décision de la Cour, quand j’ai entendu l’avocat à Paris parler de « Remontada »…  C’était un match de foot pour oser utiliser ce terme… Quelle victoire ?

 

Cet homme, qui ne survit que par la machine, devient encore davantage un simple objet juridique : « Gérer sa fin de vie… ou une manière de quitter ce monde » .

Je me suis dit que l’on bafouait l’avis médical (les avis, devrais-je dire) pour continuer à en faire un triste jeu médiatico-politico-religieux ! Bien triste !

 

Je n’ai pas choisi de naître, de vivre MAIS j’ai le droit de CHOISIR ma fin de vie !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article