Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

La guerre des étoiles – version 2017 !

17 Février 2017 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon point de vue

La guerre des étoiles – version 2017 !

De retour de son pèlerinage en terre réunionnaise, François a pris l’initiative obligée de quémander une entrevue avec le Guide privé de sa victoire à la primaire. Pas rassuré dans sa démarche de reconquête suite aux cailloux versés dans ses godasses, il a dû faire amende honorable pour que le Guide suprême de la dynastie ex-umpiste lui concède – un brin sarcastique – une entrevue gratuite – chose rare ! - dans son repaire de Miromesnil. Loin de ces foutus journaleux, toujours à l’affût du moindre bruit de couloir, le maître à penser aurait distillé à son ancien collaborateur, l’art et la manière de se comporter dans les zones de grand frais comme en météo marine. « Tu vois François, il faut copier – coller ce que j’ai toujours fait et surtout t’entourer des fidèles de mon rang que tu as laissé sur les bords du chemin ! » Cependant de ce tête contre tête, rien n’a filtré, enfin dans l’immédiat, si ce n’est que la moquerie (ou plat acide !) du maître à ses fidèles et à ceux qui voulaient l’entendre : « Vous vous rendez compte ! Il m'a fallu deux ans pour remettre la famille en ordre de marche, et il ne lui aura pas fallu deux mois pour raviver toutes les guerres internes. Quel gâchis. »

Il y a bien un point sur lequel je m’accorde : Le gâchis ! Et plus encore de ses conséquences ! François qui semble filer un mauvais coton doit trouver son inspiration et sa force dans la série « Star Wars » et plus encore dans le nouvel épisode, du nom de « l’aventure continue » ! Malgré l’épée de Damoclès qui flotte au-dessus de sa tête, rien ne l’arrêtera si ce n’est que le jugement des urnes ! L’urne électorale pouvant se transformer en urne funéraire ! Alors là, je ne vous dis pas les réactions – violentes – de la Sarkosie ! Une élection dite « imperdable » qui se meut en cauchemar dans les cuisines ! « Mais quel merdier ! Un monsieur si gentil, à qui l’on donnait la bénédiction sans confession… Une image pieuse qui se transforme en satanique ! » Voici ce que pense bon nombre de concitoyens qui pensaient avoir trouver un Monsieur Propre !

Il est vrai que je ne suis pas un fana des sondages. L’humeur française est bien trop versatile pour être une valeur sûre ! Si, encore aujourd’hui, il ressort que le François sera absent au second tour, la situation devient réellement sérieuse ! Et pour combler le tout, l’homme qui sait parler à l’oreille des chevaux se verrait bien un destin national ! Dans son bureau palois, il médite :« La seule question que je me pose, c’est quelle décision dois-je prendre pour que la France s’en sorte et non quelle décision dois-je prendre pour me faire plaisir », a déclaré François le Béarnais - au cas où F. FILLON déposerait la valise - en se disant partisan « d’alliances et de rassemblements » parce que « un seul parti ne peut obtenir la majorité à lui tout seul ». C’est certainement le constat de la Marine qui ne transpercera pas le plafond de verre. Elle ne pourra jamais rassembler sur son nom 51 % des votants ! Arrêtons de nous faire peur ! il lui faudra rassembler. Un clin d’œil à H. GUAINO et N. DUPOND AIGNAN n’est guère suffisant !

Monsieur FILLON, vous le savez plus que tout autre, la guerre des étoiles est terrible. Le firmament est difficile à atteindre surtout quand bien des astéroïdes de votre nébuleuse viennent dévier la trajectoire que vous vous étiez fixée ! Comme l’autre François, « le changement, c’est maintenant » ! Vous avez « abdiqué » face au Guide ! Vous avez mis au rencard une partie de votre programme pour le rendre plus compatible avec la Sarkosie ! Cette manière de faire m’est incompatible ! Je ne me renie pas ! Oui, j’ai bien compris, vous êtes François et non pas Pierre ! Pardon !

Attention… A vouloir atteindre le soleil… Icare s’y est brûlé les ailes !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article