Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

« Sacrée soirée ! »

Il ne s’agit pas d’un remake de l’émission culte de Jean-Pierre, mais d’une soirée passée au conseil municipal de LIZY sur OURCQ, hier soir, 18 décembre !

Eh oui, ma présence était requise. Non en qualité de futur postulant à un mandat communal mais en citoyen lambda qui s’intéresse au devenir de sa commune car l’ordre du jour revêtait une importance majeure : la présentation du « Rapport d’Orientation Budgétaire » (R.O.B) qui ouvre la page sur le « Débat d’Orientation Budgétaire » (D.O.B), séquence OBLIGATOIRE avant le vote du Budget Primitif de 2020.

Cette présentation s’est révélée atone, morne car il s’agissait UNIQUEMENT d’un simple exercice de lecture des feuillets rédigés auparavant.

Le but de cette nouvelle disposition était de donner à l’assemblée constituante les éléments qui définiront le cadre budgétaire de l’année future en précisant les hypothèses retenues d'évolutions prévisionnelles des dépenses et des recettes en fonctionnement comme en investissement, en précisant les engagements pluriannuels et la gestion de la dette.

 

Quand on n’est pas un coutumier de la gestion municipale, il faut que le Monsieur (ou la Madame) FINANCE use de beaucoup de pédagogie pour ne pas noyer l’auditoire avec le jargon purement financier tels que ratios, labélisations, désignations, natures et compositions des masses présentées, mode de calcul…

 

L’exercice (je le reconnais volontiers) est très difficile à moins d’avoir, au préalable, sensibilisé l’assemblée constituante au vocabulaire et à l’explication de texte ! Je ne suis pas certain que cet exercice ait été réalisé auparavant !

Quand je regarde le nombre de personnes présentes dans la « commission finance » (qui de mon avis est la plus importante dans la vie active d’une Mairie), je reste assez perplexe ! 5 personnes (pas toujours présente…) auxquelles il faut ajouter le titulaire d’office qu’est le Maire… C’est peu au regard de la tâche attendue !

Je ne permettrais pas de mettre en doute la « capacité » des actrices et acteurs à œuvrer dans cette instance mais la complexité des nouvelles règles édictées par la loi NOTRe de 2015 à laquelle s’ajoute les lois de programmation des Finances Publiques successives et sans compter tous les appendices que de brillants fonctionnaires pondent chaque année, contraint la sphère financière à une formation en continue !

 

Contrairement à ce que j’attendais de cet exposé, il n’y a pas eu de DEBAT au sens strict du terme.

Toute l’assemblée constituante a digéré les informations parlées et donné son blanc-seing !

 

Je voudrais malgré tout rappeler que le R.O.B (comme le D.O.B) ne donne lieu pas lieu à un VOTE mais à une délibération spécifique ! Tout est nuance…

 

Je n’ai pas l’outrecuidance de donner des recettes de cuisine à la sauce Fi mais une plus grande implication des élu(e)s dans la préparation de ce R.O.B aurait évité l’écueil du manque avéré de pédagogie, de l’usage du monologue. Et puis, il aurait été souhaitable de faire participer davantage le PUBLIC (si celui-ci avait marqué engouement) qui pouvait se manifester pendant la lecture du rapport sous l’autorité du maire. Ce ne fût pas le cas ! Hélas ! On traite davantage du « spécifique » que de l’intérêt général !

 

Je vais résumer l’essentiel, me semble-t-il, à quelques chiffres :

  • Recettes réelles de Fonctionnement en 2020 : 3.000.000 €
  • Dépenses réelles de Fonctionnement en 2020 : 2.838.000 €
  • SOIT un « résultat positif ou bénéfice » de 162.000 €
  • L’encours de la dette = 932.000 € avec une capacité de DESENDETTEMENT de 25 ans ! (seuil d’alerte = 12 ans !)
  • Un niveau d’épargne BRUTE qui aura diminué de 75 % en 2020 par rapport à 2019.
  • Une épargne nette négative !
  • Aucun projet d’envergure en 2020 faute de moyens financiers.

Il est certain que je reviendrais sur les « chiffres » et les « lettres » du D.O.B quand j’aurai pris la précaution de m’assurer de la réalité des données. Un courrier sera adressé à Monsieur le Maire et à son adjoint aux finances pour obtenir des informations générales et ce avant le vote du budget PRIMITIF 2020.

 

Je ferais l’effort de me mettre à la portée de toutes et tous car il m’est important de porter la « transparence » sur l’ensemble des aspects, des décisions à prendre, des moyens à mettre en œuvre.

 

L’information n’est pas l’apanage de certains !

 

Vous avez le droit de savoir comment la manne publique collectée est utilisée.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article