Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" ! Pour me suivre : ABONNEZ-VOUS ! C'est GRATOS !

Accord commercial : Le brie de Meaux est-il en danger ?

Accord commercial :  Le brie de Meaux est-il en danger ?

« Touche pas à nos fromages ! » La pétition lancée par Jean-François Copé au début du mois d’octobre a le mérite d’être claire. Le député-maire de Meaux dénonce ainsi les accords négociés par l’Union européenne avec le Canada (CETA) et les Etats-Unis (TAFTA) qui « menacent la protection des produits agricoles français labellisés au niveau européen ». Un brie de Melun de Toronto ?

Le CETA doit entrer en vigueur le 18 octobre prochain mais la grogne monte. En effet, il ne retient que 174 appellations sur environ 1 400 appellations d’origines et indication géographique protégée en Europe. En France, à peine 20 % des produits labellisés sont reconnus dans cet accord. « Pas un seul de nos fromages ne doit être sacrifié ! Ces labels protègent nos produits des imitations et nos agriculteurs de la concurrence déloyale », estime Jean-François Copé. Parmi les fromages, certains ont eu plus de chance que d’autres. Le brie de Meaux est pour l’instant épargné. Mais pas celui de Melun, ni le gruyère, le brocciu de Corse, le Saint-Marcellin, ou la tomme des Pyrénées. Jean-François Copé s’indigne sur son site Internet : « Avec ces accords, en l’état actuel, ces produits pourront être imités sans scrupule et sans limite par nos partenaires commerciaux. Une saucisse de Morteau canadienne, un bleu des Causses américain… »

Le Ceta doit être approuvé par les Etats membres de l’Union européenne le 18 octobre. Le député-maire estime que le gouvernement français a donc encore le pouvoir de refuser cette signature. « Mais il n’en a pas du tout l’intention. Au contraire, il y est très favorable. »

Article écrit par G. A – LA MARNE 12 octobre 2016

Je vais donc compléter cet article en remerciant JF COPE pour cette initiative et ce souci constant de défendre et préserver notre territoire dans sa diversité, ses us et coutumes, son savoir-faire.

Mais oui, Monsieur COPE, cette leçon vaut bien un fromage ! Le Brie de Meaux vous sied si bien, bien mieux que celui de PROVINS ou le COULOMMIERS de COULOMMIERS !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article