Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de J.M DELATTE

Le "Martin Circus" ressuscité ?

19 Mars 2012 , Rédigé par JM DELATTE Publié dans #Archives 2010 - 2011

12-03-19-melenchon-sarkozy-hollandeLe « Martin Circus » ressuscité ?

 

Cette épopée « Mélenchoniène » d’hier, à la Bastille, m’a rajeuni de presque 40 ans ! Merci, Monsieur Mélenchon ! J’ai encore, en tête, ce spectacle merveilleux que fût « La révolution française » en 1973 ! Cet opéra rock dont le livret est d’Alain BOUBLIL et de Jean-Max RIVIERE nous montre que le discours n’a pas tellement vieilli depuis. J’ai vu et revu maintes fois ce spectacle tant en 1973 qu’en 1977. C’était fabuleux !

 

 

Jean-Luc MELENCHON, sans l’aide des titulaires du livret, semble l’avoir remis au goût du jour : La « révolution citoyenne » !

 

Tout d’abord, la création d’une « Constituante » comme le furent les « États Généraux ». J’ai bien écrit, états généraux et non état généreux ! Tenez, un extrait du livret de 1973 :

 

LES ÉTATS GÉNÉRAUX

LE ROI:


Moi Louis XVI, Roi de France
Par la grâce de Dieu le très haut
Je déclare ouverte la séance
Des États-Généraux
J'espère en votre sagesse
Pour mener à bien ces travaux

LE TIERS ÉTAT:


Députés au nom du Tiers État
Nous ferons respecter le peuple dans l'assemblée
Nous sommes là par sa volonté

Nous voulons oui nous voulons enfin
Toutes les réformes dont le royaume a besoin
Faisons-les, sans tarder

Français, Français
Serrons les rangs
Mettons nos forces en commun
Français, Français
Notre destin nous le ferons de nos mains
Serrons les rangs
L'espoir nous appartient

 

LA NOBLESSE:


Oui Sire, bien sûr, nous ferons notre devoir
Toujours soucieux de ne pas vous décevoir
Oui Sire, bien sûr, vous pouvez faire confiance
A la loyauté de la Noblesse de France

Chassons le spectre de ces changements
Dont rêvent encore les ennemis du bien public
Qui veulent nuire à la rénovation
Dont votre majesté a déjà fait sa politique


Oui Sire, bien sûr, vous pouvez faire confiance
A la loyauté de la Noblesse de France

 

Je vous laisse le champ-libre pour les "adaptations", si vous le désirez !

 

Puis, le « Robespierre » - version 2012 - monte à la tribune sous l’ovation du peuple. Je vous cite, encore, un extrait avec mon adaptation sans être une parodie :

 

A LA BASTILLE "FRANÇAISE, FRANÇAIS"

ROBESPIERRE :


Français, Français
L'heure est venue de chanter la liberté

Ah Citoyens, la Bastille est tombée
On s'est battu et le sang a coulé
Le peuple enfin à Paris est armé
Prêt à lutter sans pitié pour sa liberté

Français, Français
L'heure est venue de chanter la liberté
Français, Français
Notre destin nous le ferons de nos mains
Serrons les rangs l'espoir nous appartient

 

MELENCHON :

 

Françaises, Français,

L’heure est venue de crier : Le peuple, c’est nous.

 

Ah Citoyennes, Citoyens, la Bastille est bondée

On s’est rassemblé sans sang coulé

Prêt à lutter sans pitié pour nos idées…

 

Venez mes camarades

L'heure est venue de faire prévaloir nos idées
Française, Français
Notre destin nous le ferons de nos mains
Serrons les rangs l'espoir nous appartient

 

 

 

Bravo, Monsieur MELENCHON, pour la puissance de la « mise en scène », un pari largement remporté, un Paris presque conquis mais après ? Car, il faut le dire, on ne vit pas de révolution en révolution… Il faut mettre ou remettre les « couverts » en place ! Renverser la table, c’est un coup d’éclat, car il faudra bien, un jour, la retourner à moins de se contenter de rester et de vivre à terre ! La harangue ne suffit pas !

 

La révolution n’est pas UNIQUEMENT dans la parole… Elle se fait sur des « Actes » que l’on pourra tenir...

 

L’idée d’une  « Révolution Citoyenne » est très « attractive », j’en conviens mais je demeure très, très réservé (vous ne pouvez pas me l’interdire…) sur la faisabilité de l’ensemble des mesures annoncées dans votre programme.

 

Balancer avec force et virulence la « phrase que bien des gens veulent entendre » est une technique de tribun ! Oui, vous êtes un « excellent » TRIBUN mais vous ne serez pas un « bon » LEGAT !

 

Si le Peuple, qui vous a tant acclamé,  n’a pas eu le temps de lire vos propositions, voici votre programme   avec les « actions » que vous seriez susceptible de mener. Viendra le temps, où comme beaucoup, je me permettrai, sans arrogance, de surligner les points acceptables et non acceptables… Ce ne sera que mon point de vue ! Mais sachez que vous n’avez pas le monopole du carton rouge !

 

Loin du corps mais proche de l’esprit… Le peuple jugera !

 

Et enfin, car j’ai une grande sympathie pour vous, je vous dirai que vous n’êtes pas, à mes yeux, « Robespierre » ! Je voudrais tant que vous gardiez la tête sur les épaules !

 

Les révolutions sont toujours cruelles !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article