Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DELATTE Jean Michel

L'ouverture d'esprit favorise le dialogue... Ne joue pas les contempteurs de l'actualité... Apprécie l'écriture... Évite - si possible - les attaques personnelles... Très extraverti de nature ! Page FACEBOOK qui n'est pas un "relais" !

Mon cher Père Noël 2013

père noel humourBien sûr, tu le sais, j’ai passé l’âge de t’écrire mais j’ai encore cette tentation de le faire en cette fin damnée très difficile pour bon nombre de nos concitoyens.

Toi, le personnage mythique qui se déplaçait avec ton traîneau chargé de cadeaux, tu aurais pris ta retraite après tant d’année de bons et loyaux services ! Je croyais à un bobard de journaliste en mal de papier mais la presse m’a confirmé que tu avais un successeur qui ne se prénommait pas Noël – comme toi - mais François ! Les temps changent ! Les belles époques passent !

Bon, je dois t’avouer que tu méritais bien cette « retraite spéciale » qui était loin d’être anticipée comme peuvent l’être certaines ! Tu as cotisé peu car ton activité n’était que « saisonnière » mais tu as eu le mérite de poursuivre celle-ci, sans sourciller, encore pendant bien des années pour nous montrer ton profond dévouement.

Aujourd’hui, le Père François n’a pas signé le même contrat que toi ! Il est à temps plein – façon de parler – et pour se déplacer dans nos provinces, très écolo, il a opté pour le pédalo ! C’est çà le changement ! Bon, il faut s’y faire à ce foutu changement qui ne change pas grand-chose !

Ce qui me chagrine c’est l’image reflétée par le SAPIN ! Bon, tu ne comprends pas pourquoi ! Notre langue est si riche – même si nous sommes mal classé pour l’école  des primaires – que sapin peut aussi bien désigner un arbre - droit, robuste, aux feuillages persistants – qu’un nom propre ! Oui, le SAPIN  - Michel de son prénom - a dit que tu savais être « méchant » ! Un comble pour le père Noël  des petits et grands ! Mais j’en doute – plus ou moins – car d’après ceux et celles qui « l’aident » – en le desservant – dans sa tâche devenue ingrate, ils n’auraient pas subi ses foudres ! Pourtant, il aurait pu leur remonter les bretelles ! Il est « bon…homme » respectueux. Tant et si bien que les gens bafouillent en le surnommant « Pépère » !

Aux dernières nouvelles, il ne faudrait pas s’attendre à des « cadeaux ». La hotte France est plombée de dettes et il n’a toujours pas de pognons malgré tous les efforts de ses boys du Trésor qui, en guise de cadeaux de bienvenue, nous ont assommés avec la dîme et la gabelle ! Eh oui, Père Noël, la gamelle est vide ! Elle s’est transformée en passoire ! Sauf pour l’un des sbires de Bercy qui avait mis du pognon à gauche ! Et ce Monsieur osait nous faire la morale !

Malgré tous ces contretemps, je vais quand même lui demander – sans grand espoir – non des faveurs mais des valeurs.

Mon Cher Père François, toi le successeur du Père Noël,

Je sais que tu traverses une période très, très, très délicate et difficile. Je sais que tu as repris une hotte « made in France » percée. Le pauvre Père Noël, certainement atteint de cécité, n’avait pas vu que tous tes prédécesseurs – depuis 30 ans – s’étaient « empressés » de lui refiler une patate chaude cuite dans le chaudron des politiciens.  Tous  avaient promis des « choses » qu’ils savaient ne pas pouvoir tenir mais…  l’élection ne se gagne qu’avec de beaux catalogues tirés sur papier glacé et aujourd’hui, c’est nous qui sommes refroidis, transis, glacés !

Quand tu remonteras fleuves, rivières, canaux de notre France – au passage, tu pourrais tout simplement la remonter – n’oublie pas, en cette fin d’année, de nous déposer des petits cadeaux qui ne soient pas fiscaux ! Les rus – et la rue – débordent de tous ces prélèvements dont on se demande encore à quoi ils servent. Toi, tu connais la « règle du jeu » mais tu ne nous l’as pas expliquée ! Nous connaissions le « jeu de l’oie » mais voici, qu’en 2013, est apparu le « jeu des pigeons » !

Nous, malgré ces temps de vache maigre que nous traversons, nous trouvons encore le moyen de verser notre obole au « Téléthon » et surtout aux « restos du cœur », tu sais ce « truc » que COLUCHE avait lancé - pour un an - en  1985 ! 28 ans plus tard, ils sont encore de notre monde ! Eux, ils n’ont pas connus la crise, ils la subissent et la vivent au quotidienet sans délocaliser -  si ce n’est que dans nos campagnes reculées ! Tes « super-conseillers » pourraient utiliser cet « indicateur de terrain »… Non, trop simple ! Il leur est plus facile de manier des « modèles macro-économiques » avec plein hypothèses en « x » et « y » ! Fortiches les mecs sur le papier mais nuls pour s’inspirer de la réalité des faits !

Ton mode « doux » de gouvernance ordinaire te prive d’exaltations ! Plutôt que d’apparaître en « Pépère » assis au coin de l’âtre à contempler les flammèches du bois qui crépite et qui fini toujours en cendre ; plutôt que d’humer le « rata » de la tambouille politicienne qui barbote dans le chaudron, tu devrais sortir de cette carapace qui t’enveloppe et distribuer, dans chaque boite aux lettres, un tout petit message : « En 2014, je vais agir sans m’agiter » ! « Je sais où je vais et vous tracer le chemin » - pas celui de Compostelle -, j’espère ! Abandonne le pédalo et reprends donc le traîneau du Père Noël que tu feras tirer par les chevaux de Marly pour rester écolo ! L’écurie est à côté de ton toit ! Au trot, puis au galop pour sauter les obstacles parsemés d’embûches que tous les angelots avides – et perfides – mettront en-travers de ton chemin. Comment, tu rechignerais à faire tirer ton traîneau par des canassons sujets à l’équitaxe ? L’exemple ne vient-il toujours d’en haut ?

Voila, Père François, en quelques lignes ma lettre au nouveau Père Noël 2013.

Je te souhaite, Cher Père François, une trêve des confiseurs sereine.

Avec tout le respect que je dois à tous les pères Noël.

P.S : Surtout, ne te méprends pas sur l’ajout ! Je voulais simplement signifier aux « lecteurs » du centre de tri de LIBOURNE qu’ils ne se trompent pas d’adresse en l’envoyant au ciel…

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Delatte JM

Ni rebelle, ni godillot, je voudrais que ce blog soit celui de la liberté de la parole, dans le respect élémentaire de la civilité, de la tolérance et le lieu d'échange dans la confrontation d'idées.
Voir le profil de Delatte JM sur le portail Overblog

Commenter cet article