Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Noël, Noël, tu vas venir bientôt…

21 Novembre 2020 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon point de vue, #Mon humeur !

Noël, Noël, tu vas venir bientôt…

Petit papa Castex n’oublie pas nos cadeaux

Alors là, vous repasserez car il ne sera pas de la revue ! Il a encore en tête la chanson préférée des français… « C’est au mois d’août… tagada, tagada… Qu’on fait les fous… Tagada, tagada ! » Et de Monsieur « déconfinement », il est passé monsieur « reconfinement »… Il n’a pas oublié le gascon !

Certains, plus volubiles nous parlent d’un frémissement, d’un pic atteint mais le col n’est toujours pas franchi ! La route est longue, sinueuse, alternant entre montée et descente dangereuses car les bas -côtés sont toujours en voie de stabilisation.

D’autres, ne sachant pas trop où se situer entre optimisme béat ou réserve restent sur la défensive. Le statu quo étant la spécificité des apprentis politiciens : Ne pas se mouiller au risque de prendre froid ! La nage entre deux eaux… Ils connaissent !

Le ministre des Finances, lui,  s’attarde sur tous les graphiques que lui propose son cabinet et, pour ne pas trop mettre la cocotte en ébullition (il a toujours l’obsession des gilets jaunes) chez nos commerçants, discutaille avec les as de la grande distribution pour décaler le « black Friday »… Le navire amiral « Amazon » accepterait le changement de cap mais continue à voguer peinardement dans les eaux agitées par une flottille de « moussaillons au ciré vert et rose » qui s’époumonent pour démâter le géant du e-commerce.

« Pas de panique à bord… Les femmes… » vous connaissez la suite ! C’est la position de l’ange Gabriel, porte-parole du gouvernement qui prophétise : « Le déconfinement ? Nous en sommes loin » ! Et demain, il changera de pied ! C’est un as du foot ! Il pourrait jouer au PSG !

Et pourtant c’est encore et toujours la cacophonie : « L’ouverture des magasins non essentiels se fera entre le 27 novembre et 1er décembre… » ; « Naturellement, la SNCF ouvre ses résa pour vous déplacer et rejoindre votre famille… » ; « Monsieur le caïd du Conseil scientifique, Jean François DELFRAISSY, voit la sortie du tunnel… » ; « Les bons de sortie quotidiens (vos attestations !) seront mis entre parenthèse pour la fin de l’année… » ; « Un couvre-feu pourrait être réinstauré… »

Attendons la prise de parole du Président ! Il tranchera dans le vif encore une fois !

Quant à votre futur séjour au ski… Pensez à commander une console de jeu, ce sera plus sûr car on ne connait pas la météo des neiges de chaque station ! Si vous avez loué un appart, sachez que la kitchenette vous permettra de réchauffer votre repas du midi et du soir. Si vous êtes un fendu du ski, pensez à mettre votre casse-croûte dans votre sac ! Saucissonner le cul dans la neige, au soleil… C’est chouette !

Tiens en parlant de « Chouette », j’ai une pensée subite envers des amis de longue date Philippe, et son gendre à RISOUL 1850 ! La vaste terrasse du front de neige lui permettra de servir (dans le respect des distanciations voulues) le plat du jour ! Pour les soirées fondues ou raclettes ? Ce sera chez vous… Mais pas à plus de « x » !

Pour une véritable mesure d’équité, les restos des stations de ski devront subir (hélas) la même punition que les restos des plaines et vallées, soit la fermeture ! Si tel n’était pas le cas, un seul resto d’altitude pourrait ouvrir à PARIS. Eh oui ! Un seul mais lequel ? Le resto de la Tour Eiffel ! Il est en altitude et tous nos scientifiques savent que la covid n’aime pas avoir froid !

Ce que je viens de lire dans le « Figaro économique » m’interpelle. En voici la teneur :

Plusieurs changements sont prévus par l’éventuel futur protocole de réouverture des magasins, en attendant sa validation définitive par les éminences grises du conseil scientifique. D'abord, la jauge d'occupation passerait d'une personne pour 4 m2 à une personne pour 8 m2. Avec le même nombre d’hôtes ou hôtesses de caisse, « Bonjour l’attente aux caisses » ! Attention, n’est pas énarque qui veut car tout est dans la subtilité : «l'assiette retenue est sur la surface globale du magasin, et non pas la surface résiduelle», c'est donc l'ensemble de la surface qui serait prise en compte, sans déduire, dans le calcul, les gondoles, meubles et autres éléments empêchant le passage des clients. Le comptage des clients serait également rendu obligatoire pour les surfaces supérieures à 400 m2. Si c’est comme le calcul du nombre de manifestants, on peut s’inquiéter des chiffres !

Ont-ils eu une pensée pour les gens de l’événementiel, de la restauration avant et pour les fêtes de fin d’année ? NON ! Il est, d’ores et déjà, acquis qu’un bon nombre mettront la clé sous le paillasson. Fini le plat gourmet de nos régions, la modélisation d’une cuisine sans âme entrainera bien des personnes chez les vendeurs de plats en barquette alu ou plastoc à bouffer chez soi. La terrasse ombragée, le bruit apaisant de la nature, le service à la carte… c’était hier ! Il restera, malgré tout, des exceptions pour nous accueillir et nous servir un petit plat bien mitonné.

Allez, je ferme la page !

Je rêve de voir Monsieur CASTEX jouer au Père Noël… Je l’imagine se trainant dans un attelage tiré par les lutins du Conseil scientifique, qui eux seuls savent où nous mener ! Le chien de meute demeurant, malgré tout, le Président !  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article