Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Import, export… Un marché invisible !

26 Octobre 2020 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Covid 19, #Mon point de vue

Import, export… Un marché invisible !

De jour en jour le « Guinness Corona » bat des records. Comme le CAC 40, avant la crise financière, il marque des bonds en avant. Malgré les grandes incertitudes qui pèsent sur notre économie déjà en déconfiture, la Corona-19 progresse dans sa marche en avant à une vitesse fulgurante. (52.000 cas et bientôt 60, 70, 80…)

Bien des épidémiologistes, des virologues, des réanimateurs, des professeurs osent parler de « fuite en avant » : « Nous sommes dépassés » ! Assez de parler des péripéties passées, des inconséquences mal avouées, tout n’est pas de la faute exclusive du gouvernement ! Il pèche par un manque certain de pédagogie, par une absence de réelle communication, par des tâtonnements laborieux dans les mesures à prendre. Ils ne savent pas… Les sachants non plus !

NOUS AVONS notre part de responsabilité dans la propagation de la pandémie. Après un confinement « généralisé » (était-ce la bonne mesure à appliquer sans discernement régional ?) le « OUF » poussé après cette dure épreuve pour d’aucuns a été le début de nos « emmerdes » futurs !

OUI, nous sommes partis en vacances à travers notre beau pays, en allant de régions en régions, de départements en départements, de villes en villes avec pour bagages nos affaires d’estivants mais un vicieux personnage s’était permis le covoiturage dissimulé : la covid 19 !

OUI, malgré nous, nous l’avons exportée vers nos destinations de vacances tout comme nous l’avons importée lors de nos séjours à la plage, au terrasse des bars et cafés, aux restos, aux marchés locaux, en ligue et en procession lors des visites touristiques… Pas de test… On n’ignorait TOUT ! Le virus ne pesait rien car sans test préalable nous étions certainement des « asymptomatiques » qui véhiculaient l’intrus sans le savoir !

Ces écarts, ces débordements – compréhensibles mais non excusables – ont eu pour conséquence, avec un régime de tests soutenu aujourd’hui, alors qu’hier, il était aux abonnés absents, de nous montrer la profonde dégradation de nos structures hospitalières mises à mal par le double flux des COVID et des autres patients (qui ne pourront pas attendre des soins éternellement… ) Dans la campagne « anti-alcoolémie » le slogan était : « Entre boire et conduire, il faut choisir »… J’espère que pour traiter la covid, on ne dira pas : « Entre une Covi-19 et une ablation d’un poumon, il faudra choisir » Un urgentiste interviewé hier soir reprenait les mots de CHURCHILL : « Des larmes et du sang nous attendent en Novembre »… Il n’y a pas d’optimisme à avoir… La réalité sera encore plus présente et pressante. Hélas !

Alors que faire ? Un reconfinement généralisé ? Un reconfinement localisé ? Un allongement du temps de couvre-feu ?

Que commanderait la raison ? Le bon sens !

D’abord que la majorité des gens respectent les gestes barrière. Qu’elle s’astreigne à moduler et modérer ses déplacements. Qu’elle évite de lancer des cartons d’invitation pour commémorer une fête, un anniversaire. Que les « apéros party » soient suspendus. Notre vie - comme celle des autres sera – peut-être - préservée SI on accepte de se prendre en charge, de se responsabiliser et de ne pas tout miser sur nos soignants complètement asphyxiés par des mois de combat.

Je crois que l’on peut restreindre un peu nos libertés !

En général, l’essentiel nous l’avons ! Essayons d’en « profiter » encore un peu plus !

Réfléchissons (vite et bien…) en regardant ces données :

A titre d’exemple (source Direction Interministérielle du numérique/ARS) pour notre département 77, les chiffres sont les suivants à la date du 25 octobre 2020 :

  • Nombre de patients hospitalisés pour COVID-19 : 290 ( + 11 par rapport au 24/10)
  • Nombre de patients hospitalisés dernière 24 h : 25 ( + 3 par rapport au 24/10)
  • Nombre de patients en réa ou soins intensifs : 84 ( + 1 par rapport au 24/10)
  • Nombre de nouveaux patients admis en réa : + 5 ( + 1 par rapport au 24/10)
  • Nombre de décès à l’hôpital depuis le 1er mars :  789 ( + 4 par rapport au 24/10)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article