Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Emotions, réactions, déceptions…

20 Octobre 2020 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon point de vue, #ET si on le faisait ?

Emotions, réactions, déceptions…

Comme ce fut le cas lors des événements tragiques de 2015 (Charlie Hebdo – Bataclan) l’ignominie de la décapitation du professeur PATY Samuel a suscité bon nombre de manifestations, de dépôts de gerbe, de bougies allumées en hommage à la victime.

Les réactions du pouvoir en place a été « ultra rapide » dans l’effet d’annonces. D’abord celles du Président de la République : « Ils ne passeront pas - La peur va changer de camp - les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquilles dans notre pays » et celles des autres membres du gouvernement.

Gérald DARMANIN, Ministre de l’Intérieur ne cesse de vociférer (à juste titre d’ailleurs) sur les dérives rampantes, sournoises, dangereuses d’un islamisme intégriste. « La sidération doit changer de camp ». Pardonnez-moi l’expression mais il met le paquet :

  • L’expulsion de 231 étrangers en situation irrégulière et suivis pour soupçons de radicalisation.
  • La demande de la fermeture de la mosquée de PANTIN.
  • La dissolution des associations du C.C.I.F (Collectif Contre l’Islamophobie en France) et la BARAKACity.

Je me permettrais de soulever quelques interrogations, qui, hélas, ne datent pas d’hier.

Il ne faudrait pas faire croire à nos concitoyennes et concitoyens que l’expulsion d’étrangers en situation irrégulière et suivis pour soupçons (ce n’est qu’une présomption de culpabilité sans preuves objectives) de radicalisation est une tâche aisée ! Pour procéder à cette expulsion de notre territoire national, le pays de destination de l’intéressé doit fournir à la France le « laissez-passer consulaire » obligatoire ! Ce ne sera donc pas aussi facile dans les faits avec les pays du Maghreb qui marquent une profonde réticence à récupérer leurs sujets… De plus, certains juges et certaines associations refusent l’expulsion qui serait un « acte contraire aux principes des droits de l’Homme »… Expulser ? NON ! Assassiner ? OUI ! Cherchez l’erreur. La « droite » dite républicaine s’est toujours heurtée à cette difficulté d’appréciation !

Il y a pourtant un « prédicateur provocateur » du nom d’Abdelhakim SEFRIOUI, vieux routard de l’islamisme radical qui défie nos institutions depuis une quinzaine d'années. Il est dans les « radars » des services de renseignements, remarqué par ses « prêches » pour mener des actions violentes contre « l’Islam de France » qu’il juge trop complaisant.

. Il est placé en garde à vue mais rien de tangible ne pourra être reconnu contre lui.

  • Quant aux autres « mesures » envisagées, la fermeture requise de la grande mosquée de PANTIN, la dissolution d’associations proches de l’islamisme radical, il nous faudra attendre les actes car le respect du DROIT passe avant TOUT. Le « permis de tuer » l’emporte largement sur la notion de Droit chez le musulman intégriste. N’oublions pas que des « années lumières » ou mieux, des « années de lumière » nous séparent. Dans l’hégire (date de départ de Mahomet et de ses disciples de La Mecque vers Médine en 622) l'année actuelle est 1442 qui s’étire du 20 août 2020 au 8 août 2021. Six siècles nous divisent mais, n’ont-ils pas le recours à Internet, aux téléphones portables sophistiqués, à la vidée, à leurs réseaux sociaux pour diffuser la haine contre celles et ceux qui ne sont pas en accord avec LEUR PENSEE ?

Et voici pourquoi, après l’émotion, les réactions à chaud, les désillusions viendront comme ce fut le cas après toutes ces grandes manifestations qui ont suivi des événements d’une gravité exceptionnelle, et qui ont marqué nos esprits.

Je suis un « pragmatique » qui ne reconnait que l’acte joint à la parole.

C’est aussi « çà » la liberté d’expressions !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article