Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Du déconfinement à la déconfiture !

22 Octobre 2020 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon coup de gueule, #Covid 19

Du déconfinement à la déconfiture !

Monsieur « déconfinement », devenu Premier Ministre n’a pas fini de se faire « engueuler » car rien ne semble y faire quant à la guerre menée contre le virus par une armada de spécialistes en tout genre réfugiés dans la boutique du Conseil Scientifique.

La grande manœuvre du couvre-feu dans les métropoles et zones à risques élevés ne parait pas être une réponse suffisante pour contrer l’avancée de l’ennemi mondial.

Ils ont mis à l’index l’hôtellerie, les bars, les restaurants en pensant (on a le droit de se tromper cependant…) que le secteur était la source de nombreux clusters. Il n’y a pas, à ce jour, un constat avéré !

Je pense que les « tourneurs en solution prête à l’emploi » devraient se tourner vers la grande surface, qui comme son nom l’indique, offre une grande potentialité pour la transmission du virus !

Je ne vais pas faire un procès d’intention mais je ne peux que décrire une situation que je vis au quotidien dans les grandes surfaces de mon village :

Il y a un non-respect flagrant de la distanciation et des gestes barrière.

Les hôtesses de caisse sont de moins en moins nombreuses à tenir leur poste car la « polyvalence » imposée par la direction les oblige à remplir d’autres tâches comme le « drive » à toute heure. Ce facteur a pour effet de créer des zones de concentration maximale où les personnes s’agglutinent comme des abeilles sur un essaim ! De plus quand seulement 3 caisses sont ouvertes et qu’une file de consommateurs se pressent pour payer… et qu’une des caissières ose la parole malencontreuse de me dire « C’est fermé ! » Je dépose les armes et repose les produits dans le premier rayon que je rencontre avant la sortie sans achat !

Cette irresponsabilité donne déjà une image négative du commerce. Il ne faut pas vivre avec une pendule mais avec le « bon sens » et le respect de la clientèle !

Il en est de même des paniers, des caddies qui ne sont jamais désinfectés

Alors pourquoi ne pas instaurer davantage de contrôles dans ces points de concentration humaine ? Le « On ne veut pas faire de vague » n’a plus court ! On a vu jusqu’où la lâcheté, l’abandon, le reniement nous menaient… Pourquoi ne pas instituer un quota de gens autorisés à entrer dans l’enceinte en même temps ?

On peut extrapoler cette remarque aux autres enseignes qui ne sont pas que dans l’alimentaire !  

La lutte contre le virus est l’affaire de toutes et tous mais alors que certaines professions montrent l’exemplarité !

Un petit rappel (N’oubliez pas celui de la grippe !) :

La lutte contre le virus est l’affaire de toutes et tous mais alors que certaines professions montrent l’exemplarité !

Ce qu'il faut retenir de la journée de mercredi 21 octobre 2020

- La situation continue de se dégrader en France, notamment du côté des hospitalisations. La France a franchi mercredi la barre des 34 000 morts du coronavirus depuis le début de la pandémie, avec 166 décès supplémentaires en 24 heures. On dénombrait 26 676 nouveaux cas confirmés de Covid-19 en 24 heures, pour un total de 957 421 depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité des tests est en légère augmentation, à 13,7%. 

Par ailleurs, 13 162 patients étaient hospitalisés ce mercredi, en augmentation par rapport à la veille. Les services de réanimation se remplissent encore un peu plus, avec 2 239 patients en soins intensifs. En réanimation, 71 lits supplémentaires ont été occupés en 24 heures. 

- En conséquence, le Premier ministre Jean Castex devrait annoncer de nouvelles restrictions ce jeudi après-midi, à l'occasion du point hebdomadaire sur la situation sanitaire. En raison de la dégradation des indicateurs, plusieurs départements et/ou métropoles pourraient être placés en alerte maximale, synonyme de couvre-feu.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article