Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Conjuguons nos émotions !

Cette image marque bien l’ignominie d’un acte barbare !

Rien de plus atroce que ce que nous venons de vivre, de voir, dans notre pays : la décapitation d’un homme d’enseignement qui a osé ouvrir le débat sur la liberté d’expression.

Aujourd’hui, un grand nombre de manifestations de soutien à sa famille se déroulait dans la plupart des grandes villes de France.

Une multitude de figures politiques se pressaient pour cet hommage à la victime. Un jour d’élan national où la politique passait au second rang. Pas pour tout le monde puisque l’ancien premier ministre, Manuel VALLS, n’a pas pu mettre sa langue en berne au sujet de Jean Luc MELENCHON (*).

Ceci me rappelait les grands mouvements de foule enregistrés après la tuerie de CHARLIE hebdo en janvier 2015 (12 victimes), après le BATACLAN en novembre 2015 (137 victimes innocentes), après l’assassinat d’ Arnaud BELTRAME en mars 2018… La série est longue mais retenons que 263 personnes ont été assassinées depuis 2012 !

Qu’en est-il resté de ces grands rassemblements ? De ces manifestations à grande échelle en hommage à celles et ceux qui ont été assassiné(e)s ? Un nom de rue, d’école ? Ou bien une jolie plaque commémorative au nom de la victime comme pour Arnaud BELTRAME !

Des slogans fleurissent ou fleuriront sur la toile : « Je suis SAMUEL », « Touche pas à ma liberté d’expression »… Des tonnes de fleurs seront déposées ici et là ; des centaines de bougies seront allumées en guise de veilleuse… Et puis, on tournera la page ! L’émotion ? C’était hier !

Et pourtant, le combat devra continuer face à ces fanatiques, ces idéologues, qui caricaturent leur propre religion, l’Islam ! Ces « prédicateurs » sont des provocateurs qui abusent des faiblesses de leur condisciple par des transcriptions de LEUR ISLAM !

Je respecte la famille de ce prof sauvagement assassiné par un barbare illuminé et reste dans l’ombre pour manifester mon soutien fort qui sera de poursuivre sa volonté d’ouvrir le débat sur la liberté d’expression. De ne pas céder, d’aller encore plus loin dans l’explication de textes, d’images.

Voici pourquoi je resterai en retrait de ces manifestations à grande échelle. La décence se respecte dans ces tristes circonstances.

Je rends une pensée émue et sincère envers sa famille, ses proches .

(*) (*)  « Jean-Luc Mélenchon a une très grande responsabilité dans tout ce qu'il s'est passé, dans ce rapport de la gauche avec cette lutte contre l'islamisme. Il a sa part de responsabilité dans cette lâcheté qu'il y a eu de la part de la gauche. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article