Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Et si ils avaient testé dès le début de l’apparition du virus ?

Je ne vais pas faire figure de grincheux ! Je ne vais pas jouer les censeurs ! Les tests comme les masques… Il n’y en avait pas ! Fermez le ban !

Mais cette habitude de nous dévoiler le Guinness des records, en matière de personnes déclarées positives suite à la pratique exacerbée des tests tant vantée par le Ministre de la Santé, n’a pour effet que d’engendrer la PEUR, celle d’avoir été ou d’être contaminé ! Entre le moment du test et son résultat… Le porteur « potentiel » est toujours en contact !

Les statistiques bondissent. On franchit aujourd’hui la barre des 16.000 cas positifs en 24 h ! Et demain, le nombre passera à 18.000 puis à 20.000 !

Essayons de relativiser :

Pour 16.000 cas identifiés, combien de tests ont été effectués. Quel type de population ? Celles ou ceux qui doutent, qui pensent avoir des symptômes, les hypocondriaques ? Quels âges ou tranches d’âge ? Et que deviennent les positifs ?

Le niveau d'alerte est déterminé par le Ministère de la santé d’après le taux d’incidence dans la population générale et chez les plus de 65 ans, et la part des patients Covid-19 en réanimation. Il est affiché sur une carte de France en dégradé de ROUGE ! La France n’est-elle pas le pays du rouge ? Un peu d’humour !

On nous parle d’une fonction exponentielle dans la propagation virale. Elle atteint des vitesses phénoménales. En quelques jours, le virus aura contaminé encore plus de personnes. A cette attaque virale, d’autres souches infectieuses saisonnières vont apparaître : La grippe par exemple !  

Ne laissons pas les services de réa des hôpitaux sur les bords du chemin ! Nos grands savants ont-ils effleuré l’idée qu’une rechute était possible ? Ont-ils pris des mesures correctrices dans l’aménagement des hôpitaux (nombre de lits supplémentaires, de matériels chirurgicaux en respiration artificielle, de personnels soignants…) Devront-ils encore se débrouiller avec les « moyens du bord » ? Merci à tous nos gouvernants qui ont fermé des lits, voté des budgets en berne… L’imprévisible, comme son nom l’indique n'a pas été prévu… Gérer ? C’est prévoir !

Ne parlons pas de l’impact destructeur de la pandémie sur notre économie qui était déjà bien « boiteuse » malgré tous les messages « rassurants » de BERCY ! 114 % du PIB ! Et la « casse » qui va intervenir, elle se chiffrera à combien ? La filière Hôtellerie – Restauration est au bord de la faillite !

Les industries comme BRIDGESTONE (plus de 800 personnes sur le carreau),  LATECOERE ( - 475 personnes), et combien d’autres comme AIRBUS INDUSTRIE, AIR France… Et j’en passe !

Question fondamentale mais tardive :

Et si nous avions eu les moyens de tester dès l’APPARITION du virus…

En serions-nous à ce point ?

Je ne suis pas un scientifique ! Que chacun essaye de réfléchir…

OUI, un constat flagrantIl est trop tard Docteur SCHWEITZER !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article