Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Deux mots vont terrasser notre société…

La Covid avec ses dégâts collatéraux tant sur notre système de santé déjà bien mis à mal, sur notre économie que sur notre République plus que malade par la déliquescence enregistrée en matière de représentativité !

Que l’on en juge :

Dans la gestion de cette pandémie, le feu tricolore n’existera plus dans quelques semaines. Plus de feu vert, plus de feu orange mais que des feux rouges aux trois tons de rouge : clair, foncé, écarlate ! Le virus, malgré ce dispositif, ne ralentit pas sa progression ! Il est passé chez ESSO et a mis un tigre dans son moteur ! Bon sang, je vais me faire incendier par les écolos couleur vert épinard ! Trop de tâtonnements,  de tergiversations, qui s’opposent à des décisions brutales, unilatérales prises par une sphère « médiatico-scientifique » dont les messages anxiogènes sont plus alarmistes les uns des autres et qui engendrent la peur ! Suite aux avalanches de tests P.C.R déclenchées par le Ministre de la Santé, les « positifs » ignorés ont été détectés. Certains avaient certainement un réel doute (une grosse présomption…) sur la présence du virus mais hésitaient (ou ne pouvaient pas attendre en voyant cette cohorte qui piétinait les trottoirs) à se faire chatouiller le nez et la gorge. Et puis que devaient-ils faire en attendant la sentence : Continuer à jouer les contacts ou s’isoler ? Dans le doute, abstiens-toi ! Il est un fait que je n’ignore pas : Ce virus est au-dessus de nos têtes, notre épée de Damoclès ! Mais doivent-ils (les savants sachants) continuer à nous débiter cette rengaine du palmarès décroché par la Covid ? 10.000, 15.000, 16.000 cas de positivité dans les dernières 24 heures ! Les « urgences » sont ou seront bientôt saturées… N’oubliez pas, Monsieur SALOMON, de préciser aux auditeurs que celles et ceux qui ont été suspendu(e)s d’opérations lors de cette première salve de la pandémie occupent aujourd’hui des lits ! Il n’y a pas que les cas sévères de la Covid qui peuplent les services de réanimation !

Je ne vais pas déterrer la hache de guerre entre les « mocos » et les « parigots » ! La fermeture obligatoire des restaurants et bars à Marseille sera-t-elle la mesure qui endiguera la progression du virus ? Je ne suis pas devin ! Mais pourquoi mettent-ils ces professions au ban de l’accusation publique ? Pourquoi plus les restos mocos que lyonnais, bordelais, ou parigots ?

Dans ce bras de fer qui oppose le Ministre de la Santé et les filières restauratrices, je désapprouve l’attitude de désobéissance prônée par celles et ceux qui détiennent et exercent la puissance publique ! L’exemplarité (qui est quelquefois contestable) vient d’en haut… Sinon, bonjour la chienlit !

Je lisais l’interview de Patrick Bouet (Président du Conseil National de l’Ordre des Médecins), également médecin généraliste, parue dans le JDD où il s’exprimait en disant que le sommet de l'Etat n'était pas à l'abri des critiques. Le médecin, qui tacle la « technostructure du ministère de la santé », estime qu'il est urgent de mettre en place un « comité de pratique », une autre figure du conseil scientifique centré sur l’organisation, la logistique, le concret, et de le doter d'une déclinaison au niveau de chaque département ».  Si rien n’est entrepris rapidement, ce sera le Samu, et donc l’hôpital, qui devront à nouveau tout gérer, avec à la clé le même embouteillage qu'au printemps au 15 ! a déclaré ce médecin généraliste. Une recommandation de sa part : « Il faut que la médecine de ville soit à même de bien coopérer avec l'hôpital ».

Le virus n’a pas qu’attaqué violemment la personne. Les dégâts collatéraux sont énormes et pas encore quantifiables réellement. Des pans entiers de notre économie seront détruits et ce malgré les « messages rassurants » des autorités ! Notre économie, un peu blafarde, continuera-t-elle à supporter les conséquences induites inéluctables ? Encore une fois, il faudra faire preuve de courage et de VERITE ! La perfusion n’est pas éternelle… L’assistance respiratoire mécanique non plus ! Alors… Qui osera le « poker menteur » ?

Le second mal est la déliquescence enregistrée en matière de représentativité. Je ne reviendrai pas sur les scores acquis par nos élus municipaux… L’abstention est devenue le premier parti de France ! Hier encore, elle marque des records lors des six élections législatives (élection d’un ou d’une député(e)) partielles ! Jusqu’à 87 % d’abstentions dans le Val de Marne (9ème circonscription) ! 79 % dans la 1re circonscription du Haut-Rhin, 82 % dans la 5e de Seine-Maritime et dans la 3e de Maine-et-Loire, 84 % dans la 1re de La Réunion… Des records en records… Les élu(e)s de TOUT BORD s’en

Aujourd’hui, en ce dimanche 27 septembre, ce sont les 87.000 grands électeurs - ceux qui ont été élu(e)s par la force des choses et qui, dans bien des cas, ne peuvent affirmer avec force qu’ils ((qu’elles) ont la représentativité de leurs concitoyen(ne)s – qui renouvellent la moitié du Sénat (172 sièges sur 348). Il n’y aura pas à mesurer le poids de l’abstention ! « Ils seront entre eux, pour assurer la tambouille électorale ! » Avec un « succès » tant vanté, les verts peuvent envisager une entrée au Luxembourg.

Il est devenu IMPORTANT de revoir le mode d’élection en IMPOSANT un score minimum à réaliser pour être reconnu représentatif ! Arrêtons de tromper la vision des élections en proclamant les scores mirifiques UNIQUEMENT en suffrages exprimés ! Un pourcentage du nombre des INSCRITS étant le critère premier pour fixer la représentativité. J’ai toujours défendu ce point de vue ! Je n’ai pas encore trouvé une pétition pour mettre en exergue ce nouveau mode d’élection ! Il est acquis que les élus de tout bord ne le souhaitent pas… « Nous sommes élu(e)s »… Un point c’est TOUT ! Nous en premier et vous après ! Le Président MACRON n’avait obtenu que 18,19 % des INSCRITS… au 1er tour ! 43.61 % des INSCRITS au 2nd tour soit à peine 1 français sur 2… Quand on regarde par rapport aux EXPRIMES : Victoire avec 66.10 % ! Être élu(e) sans péril, c’est triompher sans gloire !

Alors, on ajuste les scores obtenus QUAND ? JAMAIS…

Le virus d’une part, la dégénérescence d’autre part… Nous sommes SERVIS !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article