Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Elle n’a pas fini d’en avaler…

Attention, Barbara… à l’indigestion de couleuvre !

Vous qui avez combattu en 2016 (vous étiez secrétaire d’état à la biodiversité dans le gouvernement Valls) l’usage des néonicotinoïdes, ces pesticides dit « tueurs des futurs pots de miel », votre petit collègue du gouvernement, passé de la ville à la ruralité, de l’escarpin cuir verni aux sabots de bois, oui, un certain Julien, le servant camembert, en AOP… de Normandie, a accédé aux insistances de la filière « betteravière » en réhabilitant l’usage – limité dans le temps, paraîtrait-il – de ce produit néfaste pour éviter l’effondrement de l’activité du sucre suite au virus de jaunisse de la betterave.

C’est un premier camouflet infligé par un « collègue » ! Une première couleuvre à engloutir !

Les chasseurs se mettent, eux aussi, à pousser la chansonnette. Voici extrait du « chœur des chasseurs de WEBER » - Je revois TUTU, le dirlo de l’école des garçons donner le « LA » avec son guide chant à la fête de fin d’année et des distributions de prix - :

Chasseurs dans les bois, que la vie a de charmes

Printemps des forêts, tu souris à le voir

Il cherche à travers les bouleaux et les charmes

Ta trace ô gibier, du matin jusqu'au soir

Voilà le plaisir, le plaisir qu'il se donne

Et libre, il se sent plus vaillant plus dispos

Halliers plein de bruit quand le cor vibre et sonne

Son chant rend la voix dès l'aurore aux échos

 

Yo o tralala lalala …

 

Mais ce ne sont pas ces chasseurs-là ! Ce sont ceux qui utilisent les « pièges à glu » pour la capture de certains oiseaux comme la grive et le merle ! A défaut de grive, on mange du merle !

Barbara avait pourtant affirmé, dès sa prise de fonctions, selon les chasseurs, vouloir ramener ces quotas de 42.500 oiseaux par an à zéro dans l’attente de la position de la Commission européenne qui demande des comptes à la France sur cette pratique de chasse controversée. Le premier ministre aurait certes indiqué vouloir diviser par deux ces quotas et se serait aussi engagé à s’aligner sur l’Europe si la France venait à être condamnée.

Et encore une couleuvre à avaler si le Premier Ministre accorde ce quota divisé par deux. Je signale que cette « pratique » - que je n’approuve pas en tant qu’ancien chasseur de petit gibier – est autorisée aujourd’hui dans cinq départements de la région Paca. Elle aurait environ 6.000 adeptes !

Ne dit-on pas jamais deux sans trois… Et la troisième ? Le grand débat sur notre orientation entre centrales nucléaires et énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien terrestre et marin) ! Sachez une chose, le Président de la République a choisi de ne pas choisir ! Il a absolument besoin de l’onde verte pour assurer son élection ! Les guichets du clientélisme sont ouverts !

Alors, Barbara… Un peu de patience, beaucoup d’alka seltzer et vous garderez votre ministère !

C’est ça la politique politicienne ! Elle me répugne ! C’est la chasse programmée et organisée aux citoyens…

Allons, les rabatteurs, en marche ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article