Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

S.N.C.F et écologie…

Une histoire à rire à gorge déployée, voyez les faits : Depuis quelques années, la S.N.C.F joue – fait jouer dois-je dire – au déboisement caractérisé en mettant en place des équipages de bûcherons issus du film : « Massacre à la tronçonneuse » !

Les A.G.C de notre bonne ligne « P », caractériels, indomptables, ne supportent ni les feuilles, ni les branches jonchant les rails dès l’automne. Le terme est peut-être mal employé mais le « pare buffle » n’aime pas trop se faire chatouiller par des branches cassées ou par des sangliers traversant les voies hors passage à niveau ! Les taillis touffus ont remplacé les quelques arbres et arbustes qui, plantés sur les talus, pouvaient éviter, en cas d’orage violent, retenir les eaux. Hormis le fait que les feuilles tombées jonchent le rail (et l’AGC patine, patine…), l’apport en humus sur les côtés du ballast favorise la pousse (ou repousse !) d’une végétation devenue invasive ! Il n’est plus question de s’aventurer (chemin privé d’une entreprise publique) sur l’ancienne « piste cyclable » qui bordait la voie ! Alors…Alors quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme Attila, le UN, les autres groupistes, en vert (et contre tous) préparent hachoirs, serpettes, pour déforester ! Déforester ? Non ! Saccager, broyer sans aucun réflexe professionnel ! On entasse, on empile et on attendra que le temps fasse son œuvre. A cet endroit précis (embranchement de la D17 et de la D401, au lieudit Vieux Moulin), des acacias recouvrent le talus et surplombent la voie ferrée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un arbre est un arbre et il est notre compagnon de vie en absorbant le gaz carbonique et en rejetant l’oxygène. La dominante du vent est Ouest, aucun arbre ne peut tomber sur le rail ! Alors pourquoi les hacher, les décapiter, les empiler en bois à pourrir quand bien des fûts peuvent servir de bois de chauffage…

On nous fait la morale… On nous incite à être « éco-compatible » et on fait tout le contraire ! L’exemplarité où est-elle ? Les « écolos des réunionites » où sont-ils ?

Quand je regarde ce spectacle de saccage, j’en suis horrifié !

Je signale qu’il en est de même pour les routes… Combien de bas-côtés ont été saccagés pour éviter la chute de l’arbre (qui cache la forêt) sur la chaussée ? Des amas de bois sont empilés en vrac… Des fourrés denses ont poussé… Des sangliers peuvent surgir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article