Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Une démocratie pitoyable !

Je ne me suis pas mis la tête dans le sable, je ne me suis pas réfugié dans le mutisme absolu… J’observe (avec ou sans état d’âme…) le déclin de la citoyenneté depuis déjà quelques années. J’ai osé participer à cette élection car je ne pouvais pas supporter qu’une seule liste soit représentée. J’ai lourdement payé cette expérience car le jeu était déjà fait… Pas d’amertume envers l’équipe gagnante, seulement un profond dégout envers les « abstentionnistes » qui gueulent et critiquent par derrière sans oser se prendre en mains pour exprimer leur « opinion » !

Je n’ai rien d’un politologue averti. Je pratique une certaine analyse en oubliant mes racines politiques qui, en sourdine bien sûr, ne m’ont jamais quittées. J’essaye – et l’art est difficile – d’être un « appareil » réflex objectif avec grand angle et zoom !

La séquence nationale des municipales dernier cru révèle un taux d’abstention élevée pour ce type d’élection : 59 % ! Moins d’un électeur inscrit sur deux a jugé bon de donner son opinion ! LA MEN TA BLE !

La nouvelle devise applicable : En France, on ne vote plus. On manifeste !

Les fadaises entendues sur les plateaux TV n’ont pas apporté une once de solution à mettre en œuvre pour enrayer (éradiquer = mission impossible !) ce fléau qui tue la démocratie ! « C’est la faute d’un confinement trop long… C’est la faute de l’autre mais jamais de la sienne… » Combien de « politiques politicards » ont osé avouer qu’ils manquaient de représentativité auprès de leurs administré(e)s ? AUCUN !

« Qu’importe la manière dont j’ai été élu(e)… Je le SUIS, point final, fermez le ban ! »

Aujourd’hui, c’est la vague verte qui est à l’honneur. Des villes symboles comme LYON, BORDEAUX, STRASBOURG, ANNECY, BESANCON, TOURS, POITIERS… et quelques autres sont tombées dans la hotte de Yannick JADOT… Rien à voir cependant avec les vagues roses ou bleues de l’ère d’avant ! L’astuce pour gagner : « On s’allie pour la circonstance, puis on s’engueulera après ! »

Mon département est le 77… La Seine et Marne et plus précisément le NORD à la limite de l’Oise et de l’Aisne.

Globalement, le 77 c’est 246.308 inscrits, une abstention de 61.87 %, 38.13 % de votants.

Le Nord Seine et Marnais n’échappe pas au fléau de l’abstention. Voici quelques chiffres du coin : COULOMMIERS = 69.78 % - MEAUX = 66.56 % - LIZY S/Ourcq = 65.39 % LA FERTE S/S JOUARRE = 62.01 % - TRILPORT = 55.11 %

On en arrive à des situations ubuesques si on se réfère au score acquis avec les INSCRITS et non les EXPRIMES qui fleurissent la tombe :

  • F. RIESTER élu avec 17.03 %  
  • J.F COPE élu avec 24.73 %  
  • U. PEZZETTA élu avec 27.93 %
  • J.M MORER élu avec 26.28 %

Pour corseter le tout, je me suis amusé à mettre en partition les scores obtenus par les élu(e)s de notre ex-canton de LIZY sur OURCQ et de ses 22 communes.

Le premier tableau (Vous ont-ils/elles convaincu ?) est l’analyse de l’abstention enregistrée et donc de la non-participation aux enjeux citoyens.

12 communes sur 22 affichent un taux d’abstention égal ou supérieur à 50,01 % soit presqu’une commune sur deux ! 8 communes se situent dans la tranche des 60 % ! La commune la plus citoyenne étant Coulombs en Valois.

Si j’étais curieux pour la réaction engendrée.… Je poserai la question qui fâche : « Vous sentez vous légitimez dans votre rôle de représentant(e) de vos concitoyens ? » La légitimité (à mon avis) n’entre pas, ici, en ligne de compte car sont-ils(elles) directement responsables d’un manque certain de citoyenneté probant des concitoyens ! Le phénomène est plus pernicieux car l’abstention ne s’invite pas qu’aux élections ! Lors de la vie professionnelle, les syndicats rencontrent les mêmes difficultés pour recruter de bonnes âmes !

Je n’ai pas la science infuse mais j’ai le sentiment profond que bien de nos conseils municipaux (ne vous méprenez pas… Je ne parle pas de LIZY mais de l’ensemble des communes) ne fonctionnent qu’à la « jupitérienne » où les sujets à discuter dans les commissions municipales ne sont réservés qu’aux élu(e)s en séance confinée ! J’ai dénoncé cette pratique. Le manque d’ouverture nuit à la démocratie. « Laissons-les jouer ensemble … Et puis je m’en fous car mon petit avis ne compte pas ! » Ce ressenti profond engendre le repli, donc l’abstention ! Ce n’est qu’une des « causes », hélas !

Le second tableau (un test de popularité pour une équipe) nous fait découvrir que malgré une abstention record, des personnalités arrivent à imprégner leur charisme au sein d’une municipalité (chiffre par rapport aux INSCRITS) :

  • 2 communes réussissent le 50/50
  • 5 Communes sont dans la tranche des 40/49
  • 11 communes sont dans la tranche des 30/40
  • 4 communes sont dans la tranche des 25/30

Le trompe l’œil de la présentation du score en fonction des suffrages EXPRIMES est un leurre !

Prenez les exemples suivants : Le ministre de la culture, Monsieur F. RIESTER est élu à COULOMMIERS avec 58.84 % des EXPRIMES mais seulement 17.03 % des INSCRITS ! Monsieur COPE est élu à MEAUX avec 76.35 % des EXPRIMES mais seulement 24.73 % des INSCRITS !

Maintenant que toutes les communes sont pourvues de leur premier magistrat, de leurs équipes, le Conseil Communautaire du Pays de l’Ourcq va pouvoir élire ses administrateurs.

Quelle sera sa « nouvelle » physionomie ? Je l’ignore mais j’ai malgré tout un schéma en tête… Les « jeux de Cour » en ont déjà bâti l’ossature managériale…

Alors attendons !  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article