Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Racisme, sexisme, communautarisme, violence…

Après « l’affaire du Covid-19 » qui a retenu notre attention pendant trois mois, voici, importé des states, le courant de la violence sur fond de racisme ! Allez faites monter la mayonnaise !

On avait déjà à supporter les outrages du sexisme et voici l’invité surprise du racisme qui entre dans les tumultes de la violence.

On a vite tendance à l’amalgame en mélangeant racisme, sexisme, communautarisme.

Mais c’est quoi le « racisme » ? Une idéologie creuse, sans fondement avéré, où certaines catégories de personnes seraient intrinsèquement supérieures à d’autres ! C’est aussi une hostilité profonde envers une appartenance fut-elle sociale, religieuse, culturelle, ethnique ou plus encore pour une couleur de peau ! C’était la blague d’un temps : « Si ton père avait mis 50 centimes de plus pour l’achat de son préservatif… Tu n’aurais pas été jaune ! » C’est hélas, cette forme de définition du racisme qui prévaut : La couleur ! Puis les catégories « religieuse, ethnique » prennent le pas ! De l’anti-arabe, de l’anti-juif… Je pense très sincèrement que c’est con d’épouser cette idéologie !

Moi ? Je suis antirouille car je me suis enduit d’une couche protectrice !

La discrimination raciale, la ségrégation ethnique, n’entrainent que la VIOLENCE ! J’ai eu l’occasion d’être aux Etats Unis en 1975 et d’y retourner en 1976. Je me suis aventuré dans HARLEM sans jouer les globe-trotters (genre Yves RENIER…). Un p’tit blanc dans un quartier aussi sensible… Je me souviens que les flics, à l’entrée du quartier, m’avaient mis en garde… Il y avait un concert soul à environ une centaine de mètre ! Résister à cet appel… Pas question ! La curiosité avant tout ! Aucune agression, aucune hostilité… Une réserve cependant… Rester sur ses gardes !

Dans ma vie professionnelle, j’en ai connu des gens de couleurs, d’ethnies et de religions différentes… Ils étaient des hommes comme moi ! Le racisme ? Je ne connais pas !

Toutes les dérives de la condition humaine appellent et virent à la violence !

Dans tout groupe humain, dans tout groupe professionnel, dans l’homme tout court, une once de violence disséminée existe ! Elle se manifestera différemment en fonction de sa culture, de son éducation, du moment !

Quand Monsieur JACOB ose affirmer que « la violence policière n’existe pas »… Je suis sidéré ! Il est évident que l’ensemble des forces de l’ordre n’est ni raciste, ni violent MAIS dans le bon grain, il y a l’ivraie ! Oui, des brebis galeuses peuvent exercer une influence néfaste sur un troupeau !

Mais il est à reconnaître que les « bœuf- carottes » ne peuvent pas avoir l’impartialité requise pour « juger » l’action ou les actions condamnables de leur propre troupe ! Ajoutons que la Justice traîne des savates…  Un gugusse qui est accro à la castagne n’a rien à faire dans ces unités sensées faire respecter la loi.

La loi s’applique à toutes et tous sans exception : Au voyou de toute sorte, au flic violent, au ripou, au raciste…

Oui, Monsieur le Président, il faut sévir !

Toutes ces manifestations doivent être entendues !

Ne renforçons pas le communautarisme par l’inaction, par la peur d’être juste !

C’était la chanson de Charles GAUTIER (La révolution française 1973 – A. BOUBLIL) :

Les hommes naissent libres et égaux en droit

Et le restent tout au long de leur vie

Leur volonté s’exprime par la loi

Et la loi les protège et les punit.

 

Retenez ces mots-là

Que le temps n’effacera pas.

 

Tout homme est libre de ses opinions

Ses pensées religieuses et civiques

Du moins tant que leur manifestation

Ne met pas en péril l’ordre public.

 

Retenez ces mots-là

Que le temps n’effacera pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article