Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le billet de J.M DELATTE

Toujours 2 poids et 2 mesures !

21 Avril 2020 , Rédigé par Delatte JM Publié dans #Mon coup de gueule

Toujours 2 poids et 2 mesures !

Je viens de lire, avec un certain étonnement, que l’on pouvait être verbalisé (135 €) pour trimbaler dans sa voiture un pot de peinture ou une coloration pour les cheveux (dans ce cas, et ce cas unique, les fautifs sont coupables ! Eh oui, les merlans sont fermés) achetés en toute quiétude dans les grandes surfaces ! Combien d’autres produits qui n’entrent pas dans la catégorie de la case 2 de votre attestation de déplacement dérogatoire peuvent vous créer misère ?

Les grandes surfaces ont tous les droits ! Elles peuvent vous vendre des produits qui ne sont pas de première nécessité ! Elles s’en foutent : « Nous, on « profite »… Le client doit connaitre les règles ! Vendre, c’est notre raison d’être, notre job !

C’est une profonde discrimination en matière de commerce. Les grands bazars peuvent tout vous vendre ! Et les règles de distanciation sont-elles strictement appliquées ? Il y a bien du laisser-aller ! Mais contrôle néant ou si peu…

Autre discrimination flagrante : Les jardineries ont eu l’autorisation d’ouvrir alors que nos fleuristes, nos horticulteurs doivent rester « porte close » ! Le 1er mai ne sera pas la célébration de la fête du travail car beaucoup des actifs sont soit au chômage partiel, soit en télétravail… La dissidente du Moyen Age (Jeanne d’Arc) n’aura pas sa fête à Paris… Mais le premier mai est célèbre pour son brin de muguet que l’on s’offre ou que l’on offre ! Les SMS parfumé au muguet… C’est une future startup à créer !

Pourquoi donc nos fleuristes resteraient confinés quand jardineries et grandes surfaces vendront le brin de « porte… dit bonheur… » Fort heureusement que les ventes sauvages ou à la sauvette seront réprimées – enfin je l’espère -. Ils pouvaient suivre toutes les prérogatives du parcours de santé (distanciation, une file d’attente, un client dans le magasin, un masque (C’est vrai, ils sont encore bridés !), gel…

Nos conseillers de salon pouvaient relâcher d’un petit cran cette mesure globale de confinement qui n’a jamais été aménagée pour suivre la réalité du terrain ! Un 1er mai sans muguet n’est pas un 1er mai !

Il se peut que certains fleuristes acceptent de livrer à domicile le brin dit du bonheur !

Les temps changeront, les us et coutumes gagneront les vestiaires, il faudra faire différemment tout en pensant que l’épée de Damoclès est sur notre tête !

Quel que soit le type d’E.P.I (équipement de protection individuelle), le covid-19 pourra nous atteindre ! Ne mettons pas la tête dans le sable… Restons vigilant car sans test de prévention (isoler rapidement un malade sans pour autant encombrer les urgences) nous risquerons un retour de vague encore plus violent.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article