Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

LIZY, côté cour ou côté jardin ?

En cette proche fin d’année 2019, en avant scène de Noël, LIZY nous donne ses deux visages : Son côté cour avec ses illuminationspour certains endroits – et son côté « jardin » avec sa palissade plantée en plein centre-ville qui pourrait – à la limite – servir d’enceinte à un super composteur ! L’expérimentation serait faite avant l’heure de « l’agenda 30 » qui est en pleine gestation… (bien difficile d’ailleurs !)

Evidemment, je tourne en dérision une décision qui se voulait être une expérience pour traiter d’un problème récurrent : « La gestion des déchets ménagers » et des « encombrants » de la rue des Moulins où le meunier ne dort plus !

Le remède préconisé semblerait être un placebo, un vrai cataplasme sur une jambe de bois car aucune solution pérenne ne semble se dessiner. Et pourtant…

A la lecture du compte rendu du Conseil, lors de sa séance du 30 septembre dernier, il était précisé qu’une réunion traitant du ramassage des poubelles rue des Moulins - à la demande des riverains – s’était tenue en date du vendredi 27 septembre en présence des gens de la Communauté. C’était consigné au point 3 / Travaux divers !

Qu’en est-il ressorti ? Rien ne figure sur le Compte-rendu puisque du point 3 on passe au point 6 ! Il n’y avait pas de points 4 et 5… On abrège ! On zappe !

Un fait est acquis cependant : Les services techniques de la ville ont « emmagasiné » les containers derrière des brise-vues… Il fallait cacher la misère !

Il arrive un moment où il faut savoir appeler un chat, un chat et ne plus tourner autour du pot comme on s’y complaît depuis des années !

Le cas de figure à traiter n’est pas anodin. Il soulève, hélas, bien des passions – souvent personnelles - alors qu’il faudrait trouver, au contraire, un « compromis » (Un compromis est un arrangement dans lequel deux parties font des concessions mutuelles dans le but d'arriver à une collaboration) qui donne satisfaction à l'INTÉRÊT GÉNÉRAL ! A ne pas confondre avec « compromission » ! ( Action de transiger avec sa conscience ou ses principes en acceptant certains accommodements avec d'autres personnes pour son intérêt personnel, son ambition, ses passions ou sa tranquillité)

J’aime les points sur les I et les barres sur les T !

Le problème de la rue des Moulins est double

Le stationnement des véhicules a toujours engendré des difficultés lié à celui de l’élargissement des trottoirs ! La chaussée est devenue plus étroite et en cas d’intervention d’un service d’urgence (pompiers en priorité) l’accès s’avère plus que délicat. Mais comment résoudre le stationnement du riverain (propriétaire ou locataire…) sans l’obliger à aller garer sa (ou ses) véhicule(s) à perpète ! Un débat apaisé devrait s’ouvrir pour essayer de trouver l’amorce d’une solution pérenne ! Le passage d’un véhicule de ramassage d’ordures ménagères semble poser « des problèmes » si son sens de circulation l’oblige à tourner à gauche en venant de la rue Jean Jaurès. Et s’il redescendait de la rue Raoult de Presles pour entrer plus facilement rue des Moulins ? Qu’en serait-il ?  Une condition de facto : Les bacs devraient se trouver sur les trottoirs et non sur la chaussée… Et les piétons ? Pour une fois, ils marcheront sur la route qui resterait à sens UNIQUE !

L’éventuelle solution passera par la consultation, le dialogue avec celles et ceux qui sont confronté(e)s à cette double peine : « la stationnement » et son corolaire « la collecte des poubelles » !

Je me suis davantage entendu sur « l’image » - guère acceptable – des immondices que certaines personnes déposent en-dehors des containers (peut-être déjà saturés) car ce problème durera certainement plus longuement que la distribution – pas toujours bien pensée – des points lumineux pour l’agrément des fêtes de fin d’année ! Certaines zones semblent avoir été oubliées… malencontreusement…

Heureusement, que les particuliers qui participeront aux illuminations de leur maison, de leur appartement, nous ferons oublier cette carence.

Je ne soulève aucune polémique car ce n’est pas en dénonçant vertement les faits constatés (et/ou avérés) que l’amorce d’une solution poindra !

Je ne m’intéresse et m’intéresserai qu’à l'INTÉRÊT GÉNÉRAL : Le vôtre !

"Critiquer, c’est FACILE… S’engager ? C’est plus difficile !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article