Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Ils sortent les voiles…

Le Sénat a adopté mardi, dans un contexte rugissant de plus de 5 heures, une proposition de loi LR qui prône l’interdiction de porter des signes ostensibles (Loi de 2004 !) par les accompagnatrices lors des sorties scolaires.

Faut-il en arriver à pondre un texte de loi spécifique qui sera mis à mal dès son retour à l’Assemblée Nationale ?

Le port du voile n’a cesse d’envenimer un débat où les véritables « intéressé(e)s » n’ont pas su donner un point de vue clair. Lors de la dernière réunion du Conseil Français du Culte Musulman avec le Président de la République rien n’a permis d’éclaircir les positions quand le Conseil affirme que « Le port du voile est une prescription religieuse »… Prescription ? Est-ce un ordre expressément formulé (comme celui d’un toubib en cas de maladie…) ? Ou bien un délai prévu par la loi au-delà duquel aucune action en justice (celle d’un Dieu) ne peut être engagée ?

Faites vos jeux… Rien ne va plus… Ce qui est une réalité, hélas !

Loin de moi un discours stigmatisant, islamophobe qui nierait une religion (qui n’est pas la mienne) mais je pense qu’il faut lutter contre une forme de prosélytisme « qu’inspire » le port du voile systématique dans l’espace public. Il en est de même d’autres qui portent kippot et tsitsis !

Que chacun serve son culte, à sa manière, ne me gêne pas quand il l’exerce dans son espace privé, dans son enceinte ! Nos curés ont remisé la soutane dans l’espace public !

Le port de signes ostensibles est davantage pris par le citoyen « lambda » comme une provocation voulue par des intégristes d’une religion extrapolée ! Et ceci a pour effet de chauffer des esprits « fragiles » !

Tout y passe ensuite : antisémitisme, islamophobie, racisme…

Il est évident qu’il faille combattre la radicalisation, le communautarisme sans pour autant faire du « cowboy » qui twitte « Il est mort comme un chien » ! Je n’ai aucun respect pour cet individu cruel mais les mots employés doivent être pesés avant d’être jetés en pâture par un dignitaire !

Bordez les voiles et bon vent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article