Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Adieu Monsieur le Président.

Militant – très actif et trop réactif… pour ne pas dire inconditionnel, fana…- du RPR, j’ai plus que participé à la campagne des Présidentielles de 1981 où les candidats GISCARD, CHIRAC, MITTERRAND, MARCHAIS, LALONDE (déjà un vert…) s’affrontaient ! Les séances de collage, décollage, poursuite en voiture… furent le quotidien de mes soirées d’activiste ! Le premier tour a été néfaste pour notre camp… Jacques CHIRAC était purement et simplement é li mi né ! 18 % des voix ! Coup de grâce pour le chef militant que j’étais…

 

La « consigne » - donnée sous le manteau – au siège du RPR : Rester neutre… pour faire battre GISCARD ! Je n’ai pas suivi les « ordres » revanchards des politiciens ! J’ai continué la campagne pour faire battre François MITTERAND ! J’ai collé « Giscard – UDF »N’est-ce-pas JEF ? Tu n’as pas la mémoire qui flanche ! Seconde catastrophe : Monsieur MITTERRAND était – enfin – élu Président de la République avec 52 % des voix !

 

De cette période « mouvementée », j’en ai retiré un principe : L’homme de terrain, le militant exacerbé, ne sera jamais considéré dans la sphère politique ! C’est un « pion » que le politicien manipule à sa guise !

 

J’ai continué à défendre MES IDEES avant celles des autres ! J’ai toujours été « taxé » d’homme de droite ! Je ne le renie pas, loin de là mais j’ai mis une sourdine et abandonné le militantisme « boy scout avec le doigt sur la couture » ! Je suis LIBRE et accorde un grand respect envers celles et ceux qui ne seraient pas de ma chapelle ! Avec de l’écoute, de la discussion, on peut bâtir ! Toutes les « idées », bonnes comme mauvaises ne sont pas l’apanage d’un clan !

 

1988… Toujours sympathisant, le candidat du RPR, Jacques CHIRAC a encore été éliminé face à Monsieur MITTERRAND avec un score de deuxième tour plus faible qu’en 81 : 46 %.

 

Il a fallu attendre 1995 pour – enfin – voir le cueilleur de pommes devenir Président !

 

2002 ? Un score en trompe l’œil ! Il avait en face de lui, Jean Marie LE PEN ! Victoire avec 82 % des voix !

 

Je salue doublement le Président pour sa prise de position (sans trembler !) sur le conflit Irakien en disant NON aux Etats-Unis en 2003 !

 

Le Président « sympa », proche des gens, grand buveur de bières, grand dévoreur de tête de veau nous a quitté. Vedette « number one » du salon de l’Agriculture…

 

En cette journée de deuil national, je m’associe aux nombreux français et françaises pour lui rendre un dernier hommage et le saluer une dernière fois.

 

Pas godillot mais fidèle !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article