Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delatte JM

Maman les p’tits bateaux qui vont sur l’eau…

Cette comptine n’a plus de sens aujourd’hui au regard de la situation catastrophique en Méditerranée  !

 

Des ONG (Elles sont bien non gouvernementales de surcroît !) recueillent, juste à la limite des eaux territoriales du port d’attache qu’est la Libye, hommes, femmes, enfants, et les « embarquent » pour Charybde et Scylla car aucun pays du bassin méditerranéen n’est disposé à « prendre le relais » ! Des bateaux comme « l’Open Arms », « l’Ocean Viking » (il s’est gouré de route le capitaine … le Viking…), « l’Aquarius », le « Lifeline » et combien d’autres font la une des médias en jouant de « l’humanisme » perso face à l’absence totale d’une réelle politique migratoire française et européenne ! Les prendre chez soi ? Non ! Ils sont mieux chez les autres… Même les « bobolands » ne se pressent pas au guichet d’accueil !

 

Je ne suis ni « bobo », ni « raciste » ! Je suis réaliste, pragmatique et direct ! Je suis humain - comme eux le sont - mais a-t-on réellement la possibilité d’accueillir cette misère humaine dans nos territoires ? La France ouvre ses portes à un certain nombre de ces désespérés (150 ici, 132 là…) et après ! Là est la véritable question qui fâche !

 

La face cachée de cet « humanisme sporadique » nous inquiète car « où sont-ils ? Que deviennent-ils ? Comment survivent-ils ? » Et à ce stade les « réponses gouvernementales sont absentes ! » Ce n’est pas tolérable ! On les place en « camp d’accueil » en attente de la décision d’admission officielle sur le territoire… LONG…. LONG… LONG la décision ! Et entre temps, ils prennent la poudre d’escampette soit pour une balade forcée qui les emmènera vers la MANCHE ! (La barcasse de fortune et vogue la galère vers les sujets de sa gracieuse Majesté !), soit la capitale avec son sordide trottoir des 40.00 ou la porte de la Chapelle sans oublier de citer la banlieue immédiate !

 

Que ces ONG aux pavillons multiples les sauvent (l’humain avant tout !) mais les accompagnent dans leur pays d"affrètement ! Et puis, qu’attend-on pour frapper fort tous ces marchands de bétail en les traquant sans relâche ?

 

NON… Sujet trop sensible alors on ferme les yeux et on continuera à alimenter les fonds de commerce de quelques politiques.

 

Ils fuient leur pays pour maintes raisons et NOUS ?

 

Notre courage nous pousse vers "le courage fuyons" !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article